La Prière pour l’Unité : les chrétiens orthodoxes et protestants s’y associent-ils ?

À ma connaissance, oui.

Dans quelles conditions exactes, je ne le sais pas exactement, mais il suffirait de parcourir la toile sur les sites des principales Églises et communautés pour le mesurer. Il semble que les communautés protestantes soient plus impliquées que les Églises orthodoxes.

Je crois aussi que l’origine même de cette prière « pour l’unité des chrétiens » vient de plusieurs initiatives, dans plusieurs Églises et communautés chrétiennes, mais que les catholiques n’ont pas été en reste. L’un des plus anciens acteurs est Ignatius Spencer*, un anglican converti au catholicisme, qui, vers 1840, œuvre en faveur d’une « Union de prière pour l’unité ». D’autres initiatives viendront et convergeront en 1908, aux États-Unis, pour la première initiative réellement commune à de nombreux chrétiens d’une « octave de prière pour l’unité ». L’Église catholique, pour sa part, s’y associera l’année suivante. Le Pape saint Pie X bénira cette année-là l’initiative. C’est dans les années 20 du XXème siècle que l’initiative prendra plus ou moins sa forme actuelle.

Quelles que soient les formes parfois ambigües qu’elle ait pu prendre ici ou là, et qu’il ait servi de support à certains phantasmes irénistes ou de justification à des confusions théologiques, ce temps de prière me parait fort opportun pour réveiller nos consciences parfois un peu assoupies. Nous avons besoin de reprendre conscience que le Christ Jésus a voulu que son Église soit Une, et que proclamer cet article de foi à la messe du dimanche au Credo ne suffit pas.

(*Pour la petite histoire, c’est un arrière-grand oncle de la princesse Diana !)

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

La Prière pour l’Unité : les chrétiens orthodoxes et protestants s’y associent-ils ?
Notez cet article