La présence de l’Esprit-Saint en nous

st augustin

Dans son commentaire sur l’Evangile de saint Jean, saint Augustin répond à une objection fréquente sur les effets de l’Esprit-Saint en nous:

Dans les premiers temps, l’Esprit-Saint descendait sur les croyants et ils se mettaient à parler en langues qu’ils n’avaient point apprises, selon que l’Esprit leur donnait de s’exprimer. Ces signes avaient alors leur raison d’être. Il convenait en effet que l’Esprit-Saint fût figuré par ce don de toutes les langues, puisque l’Evangile de Dieu, par le moyen de toutes ces langues, devait se répandre sur toute la terre. Le signe a été donné, puis il est passé. Attend-on maintenant, de ceux auxquels on impose les mains afin qu’ils reçoivent le Saint-Esprit, qu’ils se mettent à parler en langues ? Et lorsque nous imposons les mains à ces baptisés, chacun d’entre vous s’attend-il à ce qu’ils se mettent à parer en langues ? Faute de voir s’accomplir ce prodige, lequel d’entre vous aurait l’esprit assez mal tourné pour dire : Ils n’ont pas reçu le Saint-Esprit, car, s’ils l’avaient reçu, ils parleraient en langues comme cela s’est vu jadis ? Si donc la présence du Saint-Esprit n’est plus attestée aujourd’hui par des miracles, que faire, à quoi reconnaître qu’on a reçu le Saint-Esprit ? Que chacun interroge son coeur ! S’il aime son frère, l’Esprit-Saint demeure en lui.

La présence de l’Esprit-Saint en nous
4.8 (96%) 5 votes