La peine de mort, un assassinat légal ?

La question théorique ou strictement politique n’est pas notre préoccupation ici. Qu’en est-il d’un point de vue chrétien ? Vous trouverez la position exacte de l’Église sur la peine de mort dans le Catéchisme (nn. 2266-2267). Le dictionnaire définit l’assassinat comme « l’action de tuer injustement » et le Code pénal : « Le fait de donner volontairement la mort à autrui constitue un meurtre… le meurtre commis avec préméditation ou guet-apens constitue un assassinat. » (art. 221-1 et 3). Toute communauté humaine possède le droit de s’organiser, de se donner des lois et de sanctionner ces lois de punitions adaptées. La peine de mort a fait partie, jusqu’à une période récente, de l’arsenal répressif normal des sociétés. L’Église a reconnu à la société le droit de donner la mort en « cas d’absolu nécessité » pour se protéger et protéger ses membres. Elle lui reconnaît d’ailleurs aussi le droit de donner la mort dans le cas d’une guerre juste. Dans le cadre légal, la peine de mort, infligée selon les lois justes de la société, et non selon la volonté d’un ou plusieurs individus, pour des motifs injustes, n’est donc pas un assassinat.

On sent bien une réticence dans la pensée actuelle de l’Église pour un tel châtiment. La mort de Notre Seigneur comme un condamné à mort, la conversion du Bon Larron, la foi en la possibilité du rachat de tout homme, sont autant de raisons de ne pas l’aimer. Pour autant, l’exclure absolument relève souvent non d’un authentique miséricorde pour le pécheur, mais d’une sorte d’irresponsabilité sociale et de naïveté également fort dangereuse pour la société.

Enfin, ce qui rend les choses dramatiques et manifeste la confusion de notre société, c’est que la définition donnée plus haut s’applique parfaitement à … l’avortement, et que personne ne veut l’admettre. Dans l’esprit de nos concitoyens, la vie d’un criminel multirécidiviste vaut plus que celle d’un enfant à naître. Allez comprendre !

Abbé Hervé Courcelle Labrousse

La peine de mort, un assassinat légal ?
5 (100%) 3 votes