La papauté est-elle un bon fruit venu de Jésus?

Le Christ a établi la papauté. Or il dit que ce qui donne de bons fruits est de l’Esprit ; ce qui donne de mauvais ne l’est pas. La papauté a-t-elle jamais été la cause de quelques mauvais fruits dans l’histoire; si oui comment cela est-il de Jésus?

Oui, effectivement, ce qui vient du Christ donne de bons fruits. Mais ce qui est humain est forcément entaché de péché et cela vaut pour le Pape comme pour n’importe quel autre humain. Cela vaut pour le St Siège, l’Eglise catholique, le collège épiscopal, comme n’importe quelle institution humaine. L’Enseignement de l’Eglise nous dit que l’Eglise est sainte. C’est un article du Credo. Mais il n’a jamais prétendu qu’elle est impeccable, c’est-à-dire mot à mot « sans péché ». Le Pape non plus, d’ailleurs. Il est infaillible dans certaines conditions particulières, lors d’un concile œcuménique et lorsqu’il s’exprime ex cathedra sur des questions de foi et de moeurs. Cela ne veut pas dire qu’il est sans péché, surtout dans les autres circonstances. Cf. https://www.reponses-catholiques.fr/impeccabilite-et-infaillibilite/.

Que des Papes aient commis des erreurs, voire des fautes morales, c’est, par suite logique, tout à fait vrai. Nous avons fait allusion lors d’un article récent à l’autorisation de la torture par Innocent III (on notera cependant que, définir des méthodes d’interrogatoires, ce n’est pas une question de foi et de mœurs, c’est un thème judiciaire qui est, finalement, en dehors du champ de compétence de l’Eglise). Mais cela n’a pas empêché leur pontificat de donner de bons fruits sur d’autres plans, que ce soit pour Innocent III, qui a été un dirigeant compétent et a fait beaucoup pour le développement de la théologie par ailleurs, ou pour d’autres papes qui ont mauvaise presse.  Cf. https://www.reponses-catholiques.fr/turpitudes-de-papes-et-leur-infaillibilite/

Cela s’explique très bien théologiquement. Même un saint n’est pas parfait. Même le premier Pape, St Pierre, a renié le Christ – ce qui peut s’assimiler à de l’apostasie – a usé de violence par les armes, a eu des réactions à l’emporte-pièce, si l’on en croit St Paul, n’a pas toujours été franc du collier et « inclusif » quant à l’accueil des chrétiens d’origine païenne. Mais qui ira dire que l’appel des disciples par Jésus lui-même ne vient pas de Jésus ?

Une fois ceci dit, l’infaillibilité papale dans les conditions précises que nous venons de rappeler peut-elle être remise en cause ? Dans ces conditions particulières-là, nous ne voyons pas de « mauvais fruits » : https://www.reponses-catholiques.fr/les-papes-et-lerreur/.