La messe, repas et sacrifice

Question: La messe est elle avant tout un sacrifice ou un repas? D’après ce que j’ai compris, certains trouvent que la messe n’est plus valide depuis Vatican II, car on aurait transformé le sacrifice en simple repas. Qu’en est-il exactement?

La foi catholique nous dit que la messe est le renouvellement non sanglant du sacrifice du Christ. Il n’y a qu’un seul sacrifice salvifique, celui que le Christ fit sur la Croix. Mais Il nous laissé ce moyen pour être sacramentellement présents à Son sacrifice et Le recevoir réellement (Sa Présence dans l’hostie consacrée n’est pas symbolique, mais bel et bien réelle, substantielle et subsistante).

La messe est donc tout à la fois sacrifice et repas (elle n’est valide que si le prêtre y communie). Pas n’importe quel repas et pas n’importe quel sacrifice. Je crois qu’il serait dangereux de chercher une priorité entre ces deux éléments fondamentaux. La foi catholique impose de tenir des éléments parfois difficilement tenables ensemble, mais l’insistance unilatérale sur un de ces éléments risque de nous entraîner dans l’hérésie.

Il est vrai que le rite de Paul VI insiste beaucoup moins que le rite romain traditionnel sur cet aspect sacrificiel, mais il ne le nie pas non plus (il ne le pourrait pas sans être hérétique et même invalide).

La messe, repas et sacrifice
4.3 (86.67%) 6 votes