La foi catholique est-elle bizarre?

Certains trouvent que les rites du catholicisme sont “BIZARRES”. (exemple: la manducation d’un dieu, etc) Que leur répondre ?

Question difficile tant elle est vague. Bizarres par rapport à quoi ? Aux rites d’autres religions ? Sur le fait même d’avoir une religion ? Sur le fait de croire en quelque chose de surnaturel ?

  • Si les interlocuteurs sont Protestants (mais la question semble ne pas le suggérer), cela renvoie à toutes les controverses théologiques entre catholiques et Protestants, qu’il est trop long de détailler ici. Sur la question de « la manducation d’un dieu », on peut toujours commencer par répondre en citant les paroles de Jésus lui-même (par ex : Mt 26, 26).
  • S’il s’agit de fidèles d’une autre religion, en quoi les rites catholiques sont-ils plus bizarres que de se faire circoncire ? De rester sans manger ni boire toute la journée pendant un mois ? De ne pas manger de porc ? De ne pas allumer un interrupteur le vendredi soir ? De tourner un moulin à prière ? De réciter des mantras abscons ?
  • Si les contradicteurs ont une spiritualité aussi vague que floue, comme la plupart de nos contemporains, est-ce plus bizarre que de faire du yoga, de la méditation en pleine conscience, de la kinésiologie, de la lithothérapie (ce n’est pas bizarre que de croire que les pierres ont des pouvoirs ?), de croire en des énergies que personne ne peut détecter ? De lire son horoscope en croyant que des astres influencent ma vie ?
  • Les objecteurs sont-ils francs-maçons ? Ils ne sont pas bizarres, les rites maçonniques ? Soyons sérieux…
  • Et même s’ils sont athées, ce n’est pas bizarre de parler pendant des années à un psy en espérant guérir alors qu’une confession gratuite fait autant de travail ? De se détruire la santé en fumant ou en buvant (sans parler de fumer de l’herbe) ? De passer son temps devant son téléphone au lieu de parler à ses semblables ? Tous les comportements déviants au travail ou dans sa famille ? Et dans le fond, pourquoi chercher à vivre, avoir des enfants et honorer nos morts si les articles de la foi catholique ne sont pas vrais ? N’est-ce pas bizarre aussi alors que, de toute façon, nous allons mourir ?
  • Sans parler des croyances sectaires non démontrées scientifiquement en matière d’écologie. Et même, l’épidémie du coronavirus a surtout montré que le « démontré scientifiquement » était aussi bizarre que les croyances les plus irrationnelles. Porter un masque dans la rue quand il n’y a personne, ce n’est pas bizarre ? Qu’est-ce qui est plus bizarre ? De croire que la chloroquine guérit la Covid 19 ou de croire qu’elle n’y fait rien ? Qui peut le dire avec certitude ? Car, quand on est médecin, il faut bien faire un choix : en donner ou non.

C’est un peu pareil avec la foi catholique. A un moment, il faut faire un choix et croire en un Dieu qui m’aime et qui l’a prouvé en mourant pour moi pour me sauver. Et qui me fera vivre et qui l’a prouvé parce qu’Il est lui-même ressuscité. Ou non.