La fidélité au Pape et aux encycliques est-elle en option?

En tant que catholique, est-on dans l’obligation d’être en accord avec la pastorale du Pape ? Également, est-on tenu de s’accorder avec ses lettres encycliques ? Celles-ci ne relevant pas forcément du cadre dogmatique et infaillible.

On ne peut absolument pas dire cela. Une encyclique fait partie du Magistère de l’Eglise, elle est même assez haut dans la hiérarchie des normes du Magistère, juste après les constitutions d’un concile œcuménique. Et un catholique doit être fidèle à tout le Magistère (ou Enseignement) de l’Eglise. Ce n’est pas à la carte. Commencer à faire le tri, c’est s’embarquer dans les pires schismes et hérésies.

Que croit le lecteur ? Que parce que certains ne « s’accorderaient » pas « avec ses lettres encycliques », cela les autorise à prendre leurs aises vis-à-vis de l’encyclique Evangelium vitae de St Jean-Paul II et à pratiquer des avortements ? Que, quand Benoit XVI parle des fins dernières dans Spe salvi, on peut se permettre de ne pas croire au Purgatoire parce que ça ne fait pas branché et qu’on en a assez des quolibets des Protestants ? Que, même si Pie XI écrit Mit Brennender Sorge, on est libre d’être un nazi ? Ou, pour revenir sur l’avortement, parce qu’on n’aime pas le Pape François, on peut s’assoir sur sa dénonciation de la culture du déchet, tout comme on peut se « marier » avec une personne de son sexe, euthanasier les plus fragiles au mépris de la plus élémentaire écologie humaine qu’il défend dans Laudato si ?

On peut estimer que certains choix pastoraux du Pape sont mal discernés, imprudents, ou au contraire, téméraires, trop ceci ou pas assez cela. Mais, comme dit dans les articles suivants, qu’on soit d’accord avec lui ou non, le Pape est primus inter pares comme garant du Magistère. Ce n’est pas à la tête du client : https://www.reponses-catholiques.fr/daccord-avec-le-pape-et-amoris-laetitia/; https://www.reponses-catholiques.fr/apprecier-le-pape/.

Répondre