Justification par la foi

luther

Question: Que dit exactement l’accord de 1999 entre catholiques et luthériens sur la justification par la foi? Partageons-nous la même analyse sur cette justification ?

Comme le dit en une formule choc une vidéo de la Communauté du Chemin Neuf sur les progrès de l’œcuménisme, depuis 1999, « The Protest is over » (« la protestation est terminée »).

La formule a de quoi étonner. Une des principales critiques de Luther contre la foi catholique était que cette dernière ne fondait pas la justification du fidèle sur la foi seule, contrairement à l’Ecriture : « crois seulement » dit Jésus à Jaïre en Mc 5, 36. En outre, plusieurs textes de saint Paul, par exemple l’Epître aux Romains, expliquent que nous avons « reçu notre justification de la foi » (Rm 5, 1). Or, reproche Luther aux catholiques, l’Eglise catholique prétend que ce sont la foi et les œuvres qui sauvent, et non la foi seule. Ce à quoi les théologiens catholiques ont toujours rétorqué :

– que l’Ecriture dit bien que la foi sans les œuvres est vaine, comme le montre en particulier l’Epître de saint Jacques;

– que le discours de St Paul souligne que seule la foi sauve, mais en opposition au respect des prescriptions de la Loi, que les Juifs affirment être indispensable pour être justifié. Ce serait un contresens total de penser que St Paul prétendrait que les œuvres de charité et le service du frère ne sont rien pour la justification d’un chrétien.

 

La Déclaration conjointe sur la Doctrine de la Justification de la Fédération Luthérienne Mondiale et de l’Eglise catholique, rendue publique à Augsbourg en 1999, fait état de la vision commune entre catholiques et luthériens, après des travaux œcuméniques rapprochant les points de vue.

Pour faire très simple, les deux parties reconnaissent que « Nous confessons ensemble que la personne humaine est, pour son salut, entièrement dépendante de la grâce salvatrice de Dieu », ce qui conforte la position luthérienne (que d’ailleurs l’Eglise catholique n’a jamais contesté sur ce point). Mais le point de vue catholique soulignant l’importance des œuvres de charité est également présent, comme conséquence et manifestation de cette justification à l’œuvre : « Lorsque les catholiques affirment que, lors de la préparation en vue de la justification et de son acceptation, la personne humaine ‘coopère’ par son approbation à l’agir justifiant de Dieu, ils considèrent une telle approbation personnelle comme étant une action de la grâce et non pas le résultat d’une action dont la personne humaine serait capable. ». Les Luthériens mettent donc davantage l’accent sur le salut gratuit venant de Dieu, le résultat de la justification. Les catholiques rendent mieux raison du cheminement de conversion, à travers des actes concrets, que le salut suppose.

Justification par la foi
Notez cet article