Jéhovah ou Yahvé

Sur un site catholique j’ai pu lire ” Leur fondateur, Charles Taze Russell, avait en 1870 un message simple : Jéhovah enverra bientôt son fils Jésus-Christ détruire les impies et rétablir le paradis sur la Terre. Mais c’est son successeur, Joseph F. Rutherford, qui donne le nom de Témoins de Jéhovah en 1931. « Jéhovah », c’est le nom sous lequel Dieu est désigné dans l’Ancien Testament. (Yahvé, Yahweh ou Jéhovah en français classique). Mais l’introduction du nom de Jéhovah dans leur Nouveau Testament est une falsification, puisqu’il ne figure dans aucun manuscrit grec de la Bible. ” Or un témoin de Jéhovah est venu me dire “Le tétragramme était dans la Septante jusqu’au premier siècle. Avant d’être remplacé par les nomina sacra. T’es au courant que le nom Jéhovah est trouvé dans une variété d’emplacements dans les plus anciennes copies hébraïques, telles que le codex d’Alep et une variété de fragments bibliques datés entre 700 et 900 ? Maïmonide affirmait que la tétragammation selon ses lettres se prononcait YeHoWaH. C’est en clair contraste avec le fait qu’aucun manuscrit hébreu connu sur Terre ne contient la vocalisation Yahvé. Les papyrus qui invoquent la magie païenne et dans lesquels y’a toutes les désignations possibles de divinités grecques, égyptiennes et sémitiques contiennent des invocations qui ressemblent au mot Yahvé. Selon un Père de l’église, Yahvé était même la prononciation des Samaritains tandis que les Juifs utilisaient Jéhovah. Si y’a bien un terme inventé d’origine kabbalistique, c’est ce nom païen aux origines obscures “Yahvé”. Et ce n’est pas parce que les Témoins de Jéhovah se sont appropriés le Nom Divin qu’ils en ont le monopole.” Je suis troublé en tant que catholique car n’ayant pas les connaissances nécessaires je n’ai su répondre. Pourriez-vous m’éclairer ?

L’auteur de la question omet de nommer le site « catholique » en question. Nous ne sommes pas sûrs que ce site soit si catholique que cela. Car, s’il l’était, il saurait que le Pape Benoît XVI a demandé de ne plus prononcer le Tétragramme, le nom de Dieu écrit dans l’Ancien Testament en hébreu,, par respect pour nos frères juifs. Les Bibles les plus récentes figurent donc la translittération YHWH ou Le Seigneur avec petites et grandes majuscules.

Même quand une Bible indique « Yahvé », un catholique doit dire à voix haute, par exemple à la lecture à la messe, « Le Seigneur ».

L’hébreu s’écrivant sans voyelles, il faut être bien péremptoire pour affirmer comment le Nom de Dieu se prononce. Le texte massorétique de la Bible en hébreu (c’est-à-dire le texte canonique juif, vocalisé au Xe siècle pour permettre une lecture de l’Ecriture à haute voix à la synagogue, afin d’éviter que les lecteurs dont l’hébreu n’est plus la langue maternelle depuis des siècles disent n’importe quoi) a vocalisé le Tétragramme de façon à ce qu’il soit carrément imprononçable. Cf, pour aller plus loin, nos articles : https://www.reponses-catholiques.fr/le-nom-de-dieu-imprononcable/ et https://www.reponses-catholiques.fr/le-nom-de-dieu/.

Donc « Yahvé », comme « Jéhovah », sont plausibles l’un comme l’autre. Contrairement à ce que prétend la question, cependant, « Jéhovah » est une mauvaise traduction allemande du XIXe siècle.

Nous restons prudents dans nos affirmations car on notera le manque de rigueurs suspecte dans les propos cités par la question :

  • le témoin de Jéhovah cité dans la question parle du Tétragramme dans la Septante remplacé par les « nomina sacra »? Mais la Septante est écrite en grec et nomina sacra, c’est du latin. Qu’est-ce que ce gloubi-glouba linguistique ? Par ailleurs, il évoque
  • « le nom Jéhovah est trouvé dans une variété d’emplacements dans les plus anciennes copies hébraïques, telles que le codex d’Alep et une variété de fragments bibliques datés entre 700 et 900 » ? Mais nous venons de le dire, dans les textes qui font autorité dans le judaïsme (et donc les Bibles catholiques et protestantes derrière) le Tétragamme est, soit non vocalisé, soit vocalisé de façon imprononçable, c’est-à-dire ni en « Yahvé », ni en « Jéhovah »
  • « Les papyrus invoquant la magie païenne » ? Lesquels ?
  • « Selon un Père de l’église, Yahvé était même la prononciation des Samaritains tandis que les Juifs utilisaient Jéhovah. » Qui ça ?

Bref, tout ça est bien vague et non attesté, même rationnellement. Comme souvent avec les Témoins de Jéhovah, un tout petit peu de formation catéchétique et une lecture régulière de la Bible permet de les démonter rapidement. Que cela encourage nos lecteurs à se former à l’intelligence de la foi. Quant au Nom de Dieu, qu’ils s’en tiennent à ce que Benoît XVI préconise avec sagesse et disent « Le Seigneur ».

Jéhovah ou Yahvé
5 (100%) 5 votes