Jean-Paul II et la prêtresse hindoue…

tatouage
Quelqu’un m’a dit que Jean-Paul II avait été oint par une prêtresse hindoue. Est-ce vrai?

Le 2 février 1986, Saint Jean-Paul II a en effet sur son front la Tilac ou Tika, la pâte de poudre rouge des Hindous de la part d’une prêtresse hindoue. Ce pape a en effet vigoureusement promu le dialogue inter-religieux, en lançant en particulier les rencontres d’Assise la même année. Il s’est rendu ainsi au cours de ses voyages dans une pagode bouddhiste, une forêt sacrée animiste au Togo, un lieu sacré traditionnel en Océanie… Et la synagogue de Rome. Si ce fait est exact, son interprétation malveillante dans des sites Internet (que nous ne jugeons pas convenable de référencer) le qualifiant « d’antipape » et de « sataniste », ne peut être qualifiée que de  mensongère.St Jean-Paul II a aussi souvent insisté dans ses catéchèses sur le salut « pour tous » que le Christ est venu apporter, ce qui correspond strictement à l’Ecriture : « Car la grâce de Dieu, source de salut pour tous les hommes, a été manifestée. » (Tt 2, 11). Notons qu’il n’a pas dit que, si le Christ est venu « pour tous », tous acceptent ce salut qu’il propose. Il a aussi rappelé à l’occasion que les diverses religions contiennent des germes de vérité inspirée par l’Esprit Saint, ce qui est parfaitement fidèle au Magistère de l’Eglise, en particulier la Déclaration Nostra Aetate.

S’agissant spécifiquement de l’hindouisme, il s’est trouvé des théologiens catholiques pour tenter d’inculturer la Révélation chrétienne dans la pensée formée par les sagesses orientales. Le théologien jésuite Panikkar, par exemple, s’est essayé à une théologie du « Christ cosmothéandrique », pour tenter de l’intégrer dans la vision du cosmos dérivée de l’hindouisme. Ces théories, si elles ne sont pas déclarées hérétiques et peuvent être enseignées en théologie, sont toutefois ultra-minoritaires.

Pour en revenir à Jean-Paul II, il est piquant de lire les propos de ceux qui lui reprochent de dialoguer avec les autres cultures, en rencontrant des personnes d’autres religions et recevant avec bienveillance leurs marques d’accueil. Cela alors que bien d’autres media ont lourdement critiqué son absence d’ouverture à l’évolution de la culture. Quand un Pape est à la fois vilipendé pour être trop ouvert et trop fermé aux autres cultures, chacun peut y discerner un indice qu’il n’est pas loin de la vérité.

Jean-Paul II et la prêtresse hindoue…
3 (60%) 2 votes