Importance de Judas

Judas n’est-il pas l’Apôtre le plus important? Sans lui, Jésus ne serait pas mort comme ça et il n’y aurait pas eu de Résurrection ?

On entend souvent cela, de nos jours, surtout lors des ressorties sensationnelles des évangiles apocryphes qui ont lieu de loin en loin dans les media, dont un Evangile de Judas. C’est en fait une thèse ancienne de l’hérésie gnostique, dès l’Antiquité : Jésus et Judas auraient en fait été complices, Judas livrant Jésus pour que le salut s’accomplisse. Or, les Evangiles canoniques, ceux reconnus par les chrétiens, ne disent rien de tel.

Raisonnons par l’absurde. Si tel avait été le cas, selon l’Evangile de Mathieu, Judas n’aurait pas joué tout à fait franc jeu avec Jésus, puisqu’il a fait de l’argent « sur son dos » : « Alors l’un des douze, appelé Judas Iscariot, alla vers les principaux prêtres, et dit : ‘Que voulez-vous me donner, et je vous le livrerai ?’ » (Mt 26, 14-16). En outre, il aurait au final fait une mauvaise affaire, puisqu’il s’est finalement suicidé (Mt 27, 1-10).

En réalité, Judas est certes un acteur dans le drame de la Passion du Christ mais il ne faut pas exagérer son rôle. Même s’il n’avait pas livré Jésus, ce dernier aurait bien fini par être arrêté d’une façon ou d’une autre. On voit à plusieurs reprises dans les Evangiles, les prêtres vouloir l’arrêter mais ne pas pouvoir ou oser le faire face à la foule qui est plutôt « pro-Jésus » à ce stade. Par exemple quand Jésus chasse les marchands du Temple : « Tout en cherchant à l’arrêter, ils eurent peur des foules, parce qu’elles le tenaient pour un prophète. » (Mt 21, 46). Ils attendaient seulement le moment propice et, de nuit, en dehors de la ville (puisque l’arrestation de Jésus se fait au Mont des Oliviers), avec un complice qui le désigne clairement, c’était nettement plus facile et sans risque d’émeute.

Ce n’est donc pas Judas qui permet à la Passion et à la Résurrection de se faire, et donc à notre Salut d’advenir. C’est bien par le Christ seul, qui ne s’enfuit pas quand la prudence recommanderait de le faire, qui ne modère pas son discours et qui se laisse arrêter en refusant toute violence. « Ma vie nul ne la prend mais c’est moi qui la donne » dit-Il en Jn 10, 18.

En fait, l’importance de Judas ne renvoie pas au Christ mais plutôt à nous-mêmes. Comment un intime de Jésus, qui a vécu avec lui pendant presque trois ans, qui a vu ses miracles et écouté de tout près ses enseignements a pu le trahir ? Judas renvoie au mystère du mal qui reste tapis en chacun de nous, si engagé dans la foi chrétienne que nous puissions être. Il nous appelle à la vigilance pour ne pas chuter et disparaître dans la mort comme lui. Il nous appelle à toujours veiller et prier pour résister à la tentation de renier le Christ quand le malheur arrive. Le Carême est fait pour cela.

Importance de Judas
4.8 (96.36%) 11 votes