Il est descendu aux enfers

enfers

Question: Que signifie la phrase du credo: “Il est descendu aux enfers”?

 

En français, « les enfers » (au pluriel) traduisent le séjour des morts chez les anciens, le sheol en hébreu, l’hadès en grec. Les enfers sont donc le lieu où vont les morts, sans distinction entre les bons appelés à être sauvés et les méchants qui seront damnés – et iront donc en « enfer » (au singulier). En effet, la notion d’enfer et de Paradis, de damnation et de salut après la mort est apparue tardivement dans le judaïsme. Elle est attestée dans la Bible au IIe siècle av. J.-C.,  dans les Livres de Daniel et le Deuxième Livre des Maccabées. Les enfers sont donc un lieu « neutre » mais à connotation triste, de mort, et coupé de la présence de Dieu.

Entre sa mort sur la croix dans l’après-midi du Vendredi Saint et sa résurrection au matin du Dimanche de Pâques, donc essentiellement lors du Samedi Saint, le Christ est « descendu aux enfers ». Il a séjourné parmi les morts. Le Samedi Saint est par conséquent un temps de vide, de silence, d’absence de Dieu qui s’est retiré du monde, puisque le voile du Temple se déchire à la mort du Christ. Cela signifie que la gloire du Seigneur qui demeurait dans le Temple de Jérusalem le quitte. C’est pour cela qu’aucune messe n’est célébrée le Vendredi Saint, mais seulement des offices, ni le Samedi Saint et que les tabernacles de toutes les églises sont vides de la Présence eucharistique. Le signe est fort et mérite d’être profondément médité: Dieu a quitté sa demeure par l’action des hommes.

La résurrection du Christ, le troisième jour, le fait sortir des enfers pour rejoindre le monde des vivants. Par sa résurrection, Il pourra nous faire sortir nous-mêmes des enfers et ressusciter avec lui au Dernier Jour. Le sens théologique de cette descente aux enfers est aussi plus largement que, quelles que soient les morts, grandes et petites, auxquelles nous sommes confrontés, le Christ nous y a précédé et peut nous en sortir. Ce que les chrétiens célèbrent à Pâques, c’est donc la victoire de la vie sur la mort, par le Christ qui est le Vivant par excellence, parce qu’Il a traversé la mort.

Il est descendu aux enfers
2.9 (57.5%) 8 votes