Homosexualité et libération

Quelle est la position de l’Église catholique sur l’homosexualité et quelle est son opinion sur le fait que certains pays ont recours à la peine de mort pour punir les homosexuels?

Prenons la question à rebours. Il est évident que l’Eglise catholique condamne avec la plus grande fermeté la peine de mort infligée à des personnes homosexuelles dans certains pays, fussent-ils à majorité chrétienne, et que tout chrétien doit dénoncer ce scandale. D’ailleurs, l’Eglise refuse la peine de mort en général. Le Catéchisme de l’Eglise catholique (CEC) maintient bien cette possibilité d’avoir recours à la peine de mort, mais uniquement en cas de légitime défense, s’il n’y a aucun autre moyen de sauver des vies. Si le coupable est incarcéré et jugé en justice, pratiquement, la peine de mort au sens juridique est inapplicable. Du reste, on ne voit pas en quoi la pratique de l’homosexualité entrerait dans ces cas hypothétiques de légitime défense.

Plus largement, l’Eglise dénonce toute discrimination à l’égard des personnes homosexuelles. Ce qui ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’opposer fermement aux revendications injustes de militants LGBT, comme sur le mariage homosexuel, la PMA et la GPA – que l’Eglise condamne pour tous, personnes en relation homosexuelle ou avec un partenaire de l’autre sexe – l’idéologie du genre etc.

Cela ne veut pas dire non plus que l’homosexualité n’est pas, comme le dit le CEC « un acte intrinsèquement désordonné » qui implique la responsabilité morale de la personne. La pointe est que personne n’est homosexuel. Ce n’est pas une identité inscrite dans la personne mais un comportement à un instant t de la vie. Toute personne a des attirances plus ou moins ordonnées,  éventuellement pour son sexe, mais la Bible et l’Enseignement de l’Eglise ont affirmé depuis des millénaires qu’avoir des relations sexuelles avec une personne de même sexe n’est pas un chemin de vie.

Les causes de l’homosexualité peuvent être multiples : raisons psychologiques, violences subies, influences d’un milieu ou d’une idéologie, rencontres avec certaines personnes etc. Mais les trajectoires de vie sont multiples aussi et tout être humain peut faire un chemin de conversion et de libération. Les débats qui ont lieu à l’heure actuelle dans l’Eglise tentent de rendre raison à cette idée de cheminement. La question est de comment mieux accueillir et intégrer ces personnes dans nos paroisses et lieux d’Eglise pour leur permettre de faire un chemin spirituel. Car plusieurs peuvent avoir une foi profonde : Andy Warhol allait à la messe tous les dimanches !

Cela ne veut pas dire qu’il faut cautionner leur comportement et leurs revendications et cela signifie qu’un discernement est à faire sur les responsabilités qu’elles peuvent prendre ou non. Mais elles peuvent faire une rencontre avec le Seigneur et grandir dans la foi, là où elles en sont, comme tout un chacun.

Certains ont des attirances homosexuelles mais décident d’aller plus loin. Le travail psychologique, les sacrements, une expérience de guérison intérieure a permis à plusieurs de dépasser cet attrait pour les personnes de même sexe et de s’ouvrir à l’altérité, au différent, à l’autre sexe…. Jusqu’à épouser une personne de l’autre sexe et fonder une famille pour certains… Ou choisir la chasteté et s’y tenir courageusement pour d’autres. Nous avons plusieurs témoignages de personnes concernées, hommes et femmes, qui ont connu une conversion profonde et un changement radical de leur comportement, l’abandon de toute pratique homosexuelle – ce qui ne veut pas dire que la tentation n’est pas parfois là – et un engagement dans le mariage, la vie consacrée, ou tout simplement un célibat de baptisé chaste.

Plusieurs initiatives pastorales accompagnent les personnes concernées par l’homosexualité. Le Parcours Courage de la Communauté de l’Emmanuel a ainsi un succès grandissant et des fruits de conversion magnifiques. Car l’essentiel, c’est que chacun, quel qu’il soit et là où il en est, fasse l’expérience que le Christ libère !

Homosexualité et libération
4.1 (82.22%) 9 votes