Frère et moine

Quelle est la différence entre un frère et un moine?

Au sens premier, un « frère » est un fidèle du Christ, quel qu’il soit. C‘est pour cela que la plupart des épîtres de St Paul s’adressent à ses « frères ». Le terme est encore largement utilisé chez les protestants, en particulier évangéliques, ou, pour les catholiques, dans les mouvements charismatiques.

Plus spécifiquement, un frère est un religieux (religieuse au féminin), c’est-à-dire une personne qui a fait des vœux selon une Règle de vie ou des Constitutions dans un ordre ou une congrégation religieuse. Le terme s’applique de façon générique à tout religieux (donc « sœur » pour les religieuses), ou plus particulièrement à ceux qui ne sont pas ordonnés prêtres. Ces ordres religieux ou congrégations peuvent être apostoliques, c’est-à-dire tournés vers des activités à l’extérieur de la communauté, ou contemplatif, centrés sur la vie de prière dans le lieu de la communauté. Leur variété est très grande : franciscains, dominicains, jésuites etc.

Un moine est un type particulier de religieux, en ce sens qu’il a fait ses vœux selon la Règle d’un monastère, ce qui inclut un vœu de stabilité dans ce monastère. Le féminin est « moniale ». Les bénédictins, par exemple, sont des moines.

En bref, un moine est un frère mais tout frère n’est pas moine.

Frère et moine
5 (100%) 3 votes