Forme artistique dangereuse? (1/2)

Pourquoi ne pas dire simplement qu’il est dangereux d’écouter, lire, voir, visiter certaines formes d’expression artistiques. On ne blasphème pas de façon clignotante. Il court votre blasphème tant que vous ne l’avez pas renié publiquement et que vous n’avez pas confessé votre crime pour vous réconcilier avec le Seigneur. Métal chrétien? Le groupe Trust enregistrant des chansons de Noël? C’est en cela que ça consiste? Ou les gospels américains où les pasteurs évangélistes à quelle que dénomination qu’ils appartiennent, mettent leur audition en transe. Est-ce cela le Métal chrétien ? Pouvons-nous rire, danser, aimer ceux qui pactisent avec le démon pour composer de superbes chansons, une fois que nous avons appris l’origine de leur inspiration, ne faut-il pas les déposer par amour pour le bon Dieu ? (1/2)

Cette question à propos de notre article « Musique non chrétienne » (https://www.reponses-catholiques.fr/musique-non-chretienne) se décompose en une multitude de thèmes. Nous scindons notre réponse en deux pour regrouper ce qui concerne la culture musicale proprement dite, et ensuite, des considérations plus ou moins théologiques.

La première thématique, en effet, relève plutôt de la culture musicale que de la théologie. Tout d’abord, nous avons écrit qu’il convient de « Fuir, cependant, les textes hyper violents appelant à la violence explicite, insultants, attentatoires à la dignité humaine, satanistes ». Cette précaution prise, non, on ne peut pas dire qu’il est en soi dangereux d’ « écouter, lire, voir, visiter certaines formes d’expression artistiques ». C’est le contenu qui rend l’œuvre dangereuse, pas la forme. A ce compte-là, on ne pourrait plus aller au Louvre voir des sculptures de Praxitèle parce qu’elles sont païennes, plus lire Sartre parce qu’il est athée ou plus écouter John Lennon parce qu’il a eu sa phase bouddhiste. L’Index n’existe plus et l’Eglise n’a jamais eu peur de se confronter à la contradiction, même farouchement anti-chrétienne. Pour qu’Origène écrive Contre Celse, encore faut-il qu’il l’ait lu. Par conséquent, pour en revenir à la question initiale, on ne peut dire qu’un genre musical serait mauvais en soi.

Ensuite, le Gospel est une forme artistique authentiquement chrétienne. Dire que « les pasteurs évangélistes à quelle que dénomination qu’ils appartiennent, mettent leur audition en transe », c’est s’exposer à être réfuté par le premier contre-exemple venu. Il est douteux de parler de « transes » des Quakers. Rappelons au passage qu’un « évangéliste », c’est l’auteur d’un évangile. Pour le courant du protestantisme dont il est question ici, le terme est « un évangélique ». En outre, la majorité de ses membres est maintenant hors des Etats-Unis, donc le fait d’être Américain ou non est accessoire. La majorité des Protestants en France sont d’ailleurs évangéliques et il y a des églises évangéliques dans la plupart de nos villes de la vieille Europe.

Enfin, évidemment, il y a aussi un Gospel catholique bien vivant. Et, oui, il existe bien un Métal chrétien. Le lecteur voulant en savoir plus pourra consulter https://fr.wikipedia.org/wiki/Metal_chrétien

Forme artistique dangereuse? (1/2)
Notez cet article