Fiançailles

deux mains

Question: Je voudrais savoir si le fait d’embrasser son petit ami et l’enlacer tout en restant vêtu constitue un péché lorsqu’on a choisi de ne pas avoir des rapports sexuels avant le mariage.

L’Eglise se fonde sur la Bible pour mettre vigoureusement en garde les fidèles catholiques contre la fornication, c’est-à-dire les relations sexuelles hors mariage, par exemple comme il est écrit en 1 Co 6, 18 : « Fuyez la fornication ! Tout péché que l’homme peut commettre est extérieur à son corps ; celui qui fornique, lui, pèche contre son propre corps » (pour « fornication », saint Paul écrit « porneia » en grec, terme qui a donné « pornographie »). L’Eglise, en revanche, ne dit pas grand-chose, et sans doute n’a pas grand-chose à dire, sur des marques de tendresse et d’affection comme des caresses et des baisers.

Ceci dit, l’enseignement de l’Eglise invite surtout à la prudence. Où s’arrêtent les marques d’affection et où commence la fornication ? Est-il sûr d’en rester au premier stade ou, emportés par leur ardeur, les amoureux n’auront-ils pas de grandes difficultés à ne pas aller plus loin ? Le garçon et la fille vont-ils bien être en phase sur ce point ? L’expérience montre que ce n’est pas toujours le cas… C’est surtout là que doit se situer le discernement : que la relation soit amoureuse mais chaste, ouverte à la possibilité du mariage (si celui-ci n’est même pas envisageable pour un des protagonistes, laissez tomber !), sans pression de part et d’autre. « Tout m’est permis ; mais tout n’est pas profitable » écrit à ce sujet St Paul, dans le même passage, en 1 Co 6, 12.

Fiançailles
2.5 (50%) 8 votes