Fêtes mariales protestantes? Et profs protestants (1/3)

…Ensuite, plusieurs fêtes liturgiques sont dédiées à Marie, Notre Dame de ceci ou de cela…Réponses catholiques. Je n’ai rencontré une telle formulation que chez les protestants. Cela dit ce n’est pas un secret que les facs de théologie catholique comptent des protestants parmi leurs enseignants. Tout s’illumine même.

1° La question commente en fait l’article « Dévotion à Marie obligatoire ? » : https://www.reponses-catholiques.fr/devotion-a-marie-obligatoire/. Nous sommes très étonnés de lire ce qu’affirme ce commentaire qui, à l’inverse de ce qu’il dit, nous semble très obscur. Nous serions, par conséquent, heureux que son auteur nous donne des exemples concrets. Peut-être que, une grande variété existant entre les différentes confessions protestantes, certaines auraient une dévotion mariale aussi poussée ?

Car, au contraire, nous ne connaissons pas de fêtes liturgiques protestantes dédiées à Marie. Et nous n’avons pas vu qu’ils parlent d’elle en l’appelant « Notre Dame », sous aucun vocable :

–  Ni à propos de l’action ou d’attributs de Notre Dame : par exemple, du Rosaire, de la Paix, des Douleurs, du Perpétuel secours, du Bon conseil, des Victoires, du Pilar, des Neiges, des Malades, de la Garde, du Carmel etc

– Ni même en citant le lieu où elle est vénérée. Il est impossible d’être exhaustif mais mentionnons Notre Dame de Lourdes, de Paris, de Lorette, de Guadalupe, du Laus, du Laghet, de Rocamadour, d’Afrique…

2° Quant aux facultés de théologie catholique, nous ne pouvons bien sûr pas répondre pour toutes celles qui existent. Il est évident que certaines ont des professeurs invités protestants, surtout en philosophie et en exégèse, où la dimension confessionnelle joue un rôle moins important. En effet, la philosophie implique par définition d’étudier des auteurs non catholiques ou non chrétiens. On ne fait pas de philosophie sans commencer par Platon.

De même, l’exégèse protestante a longtemps été plus développée que la catholique et les experts protestants restent très présents. Mais cela changera peut-être à l’avenir : depuis que Pie XII a autorisé les différents types de lecture catholiques de la Bible, les études bibliques catholiques ont peu à peu rattrapé leur retard. Un très grand effort de formation a été fait, y compris dans les groupes de lecture de paroisse ou dans les propositions spirituelles pour toutes sortes de fidèles. Au point que le Pasteur Chavel, professeur à l’Institut de théologie protestante de Paris, reconnaissait en septembre 2016 que « de nos jours, les catholiques lisent davantage la Bible que les Protestants ».

Les professeurs titulaires habilités à délivrer des diplômes canoniques, en revanche, sont toujours catholiques et doivent même répondre à certains critères d’état de vie.

Fêtes mariales protestantes? Et profs protestants (1/3)
5 (100%) 1 vote