Est-il vrai que les catholiques considèrent les protestants comme “non-chrétiens”?

Saint-Pierre de Rome figure de l'Eglise catholique: de même que l'église de Pierre est bâtie sur le tombeau de saint Pierre, de même l'Eglise est bâtie sur la foi des Apôtres

C’est avec stupéfaction que j’ai découvert, grâce à un lecteur de ce blogue, cette assertion dans le débat pour les primaires républicaines. Le catholique Rick Santorum a ainsi été accusé de considérer les protestants, notamment évangéliques, comme “non-chrétiens”.

Il est probable que cette assertion vienne d’une déclaration mal comprise de l’ex-cardinal Ratzinger, alors préfet de la congrégation pour la doctrine de la foi: Dominus Jesus.

Dans cette déclaration, le cardinal distinguait les Eglises et les “communautés ecclésiales” et il réservait ce terme aux communautés protestantes. Il n’existe en effet pas d’Eglises protestantes, en rigueur de terme. Pour la simple raison que la plupart des protestants ne reconnaissent pas le caractère sacramentel du sacrement de l’ordre et n’ont pas la succession apostolique. Or, ce lien sacramentel ininterrompu avec les Apôtres est, pour nous catholiques, un caractère essentiel de l’Eglise (Je crois en l’Eglise une, sainte, catholique et apostolique, récitons-nous dans le Credo).

Cela n’enlève rien au fait que nous partageons de nombreux points essentiels de la foi chrétienne avec les protestants (à commencer par les dogmes de l’Incarnation et de la Trinité). Mais, contrairement aux Eglises d’Orientaux séparés de Rome, les communautés protestantes ne peuvent donc pas être appelées “Eglises”. C’est à juste titre que le cardinal Ratzinger parlait de “communautés ecclésiales”, conservant de nombreux caractères d’une Eglise véritable, mais n’étant pas une Eglise véritable.

Est-il vrai que les catholiques considèrent les protestants comme “non-chrétiens”?
5 (100%) 1 vote