Est-ce la crucifixion ou la résurrection qui libère du mal?

J’aimerais que vous me disiez quel est l’événement qui est vraiment constitutif de la victoire de Jésus sur le mal : est-ce plutôt sa mort sur la croix ou sa résurrection ? Personnellement, je considère que c’est plutôt sa mort en croix – qui pour moi constitue la victoire de l’Amour sur la haine – mais mon épouse considère que c’est la résurrection.

Nous renvoyons à notre article https://www.reponses-catholiques.fr/croix-et-souffrance/, qui répond en grande partie à cette question. C’est le double mouvement mort et résurrection qui est salvifique. Au final, c’est bien la résurrection qui l’est. En effet, c’est parce que le Christ a vaincu la mort qu’Il pourra nous en libérer. S’il était mort en croix sans résurrection, cela serait une résistance ultime de l’amour face à la haine mais, au final, pas une victoire : c’est la haine qui aurait le dernier mot.

Au mieux, le sacrifice du Christ serait le même que celui de n’importe quel martyr, ou de n’importe quelle personne qui accepte de mourir pour une cause : Socrate, par exemple. Bien sûr, on pourrait dire que ce sacrifice édifie les témoins et les générations futures, les poussant à être meilleurs. Mais, cela, c’est déjà une œuvre de résurrection, une figure de la véritable résurrection, celle qui vainc réellement le mal absolu qu’est la mort.

En revanche, il n’y aurait pas de résurrection s’il n’y avait pas eu la mort. C’est ce que les musulmans n’acceptent pas en prétendant que le Christ n’a pas été crucifié, tout comme la littérature ésotérique qui colporte qu’Il n’est pas mort sur la Croix. Pas de mort sur la Croix, pas de résurrection. Et donc pas de victoire sur la mort, le mal radical.

 

Est-ce la crucifixion ou la résurrection qui libère du mal?
4.8 (96%) 5 votes