Est-ce idolâtre de prier devant une image ?

N’est-il pas une forme d’idolâtrie d’utiliser des images et des statues quand on prie ?

Le dictionnaire indique comme premier sens à « idolâtrie », un « culte rendu à l’image d’un dieu comme si elle était le dieu en personne. » Ce n’est pas le cas dans la foi catholique. L’image permet de fixer sa prière sur une représentation du Christ ou d’un saint, personne ne prétend qu’elle est l’individu qu’elle représente. Tout comme d’autres modes de prières sont possibles avec d’autres accessoires : une Bible pour avoir la Parole de Dieu sous les yeux, un chapelet, un crucifix etc.

Simplement, nous sommes des êtres incarnés et un support physique est aussi une aide spirituelle, comme la prière mobilise notre corps autant que notre esprit : on se met à genoux, on fait un signe de croix, on va dans une église ou un oratoire etc. Tous ces aspects matériels aident l’orant dans sa prière, puisqu’il n’est pas un pur esprit. Naturellement, plus on avance dans la vie mystique, moins on a besoin de ces aides. Mais la spiritualité est un cheminement et tout le monde ne va pas direct à la septième demeure du Château intérieur de Ste Thérèse d’Avila, avec inhabitation trinitaire en soi tout de suite !

L’usage d’images a une autre source : Dieu est irreprésentable. Mais Il s’est fait homme en s’incarnant en Jésus-Christ. Jésus-Christ s’est donné à voir, Il avait un corps, on pouvait le voir et le toucher, on aurait pu peindre son portrait, le filmer ou prendre sa photo si ces techniques avaient existé il y a 2000 ans (ceux qui croient à l’authenticité du St Suaire de Turin diront d’ailleurs que c’est le négatif d’une photo du Christ…) Il en est de même pour n’importe quel saint. D’ailleurs, les plus récents d’entre eux ont été photographiés ou filmés, Ste Thérèse de Lisieux serait la première sainte prise en photo. Il n’est donc pas plus idolâtre de contempler leur photo que des photos de familles ou des selfies entre amis. Quant à la question de prier à l’intercession des saints, nous renvoyons à nos nombreux articles sur le sujet. Par exemple : https://www.reponses-catholiques.fr/le-culte-des-saints/

Ajoutons que refuser les images du Christ et des saints est considéré comme une hérésie par l’Eglise depuis ce qu’on a appelé la « Querelle des iconoclastes » aux VIIIe-IXe siècles. Les iconoclastes (hostiles aux images du Christ, de la Vierge et des saints, mais aussi aux saintes espèces eucharistiques) ressurgissent cependant régulièrement dans des périodes troublées et leurs actes de barbarie sont un préjudice, non seulement contre les catholiques (et orthodoxes) mais aussi toute l’humanité : outre la profanation de lieux et d’objet de culte, la perte de trésors culturels est, elle aussi, immense. Ce refus extrémiste des images « pieuses » se manifeste dans les saccages d’églises ou des lieux sacrés d’autres religions : iconoclasme cathophobe protestant, athée révolutionnaire, islamiste, écologiste, ultra-gauchiste etc.