Ecologie intégrale

meditation

On parle beaucoup ces derniers temps d’écologie intégrale. De quoi s’agit-il ?

Le texte majeur expliquant ce qu’est l’écologie intégrale, ou humaine, est l’encyclique du Pape François Laudato si. Le terme d’ « écologie humaine » a été d’abord employé par St Jean-Paul II. L’encyclique sur des sujets économiques de Benoît XVI Caritas in veritate parle d’ « écologie de l’homme ». François, en employant « intégral » insiste davantage sur les aspects environnementaux de l’écologie humaine  – le « écologie », « humaine » renvoyant plutôt aux aspects socio-économiques et sociétaux – mais ces notions sont très proches, voire synonymes.

Ce petit historique fait, repartons de la pensée de François. Pour lui, les problèmes environnementaux, socio-économiques, sociétaux, bioéthiques sont les symptômes d’un même dysfonctionnement qu’il appelle la « culture du déchet ». C’est parce que la dignité de la personne humaine est méprisée que ces problèmes apparaissent. Pour le dire de façon concrète, polluer une rivière pour ne pas assumer le coût du recyclage de ses déchets, licencier des collaborateurs âgés parce qu’ils coûtent trop cher ou inciter ses employées à congeler leurs ovules pour n’avoir des enfants que quand elles quitteront l’entreprise, ne sont que différentes facette d’un même comportement méprisant la personne humaine dans son identité profonde.

A l’inverse, le Courant pour une écologie humaine (www.ecologiehumaine.eu) va montrer la nécessité de « penser à hauteur d’homme », c’est-à-dire en privilégiant la personne concrète sur le système et l’idéologie. Sa vision de l’homme « à 360° » pose que la dignité de la personne doit être prise en compte dans tous les secteurs du champ social – économie, citoyenneté, agriculture, santé, éducation etc – et que ces approches doivent être interconnectées. De plus, l’homme y est vu comme un être spirituel, dont la transcendance et la verticalité doivent être admises et respectées. Cette pensée, bien que « métaconfessionnelle », donc ne s’adressant pas uniquement à des chrétiens, est une bonne traduction du Magistère de l’Eglise pour nos contemporains.

Ecologie intégrale
4.5 (90%) 2 votes