Droit de réponse “Attendre tout de soi et rien de Dieu”

Pouvez-vous, SVP, publier ce droit de réponse à “Attendre tout de soi ou de Dieu” ? Vous avez déformé mon propos; je n’ai jamais dit que Dieu n’aimait pas tous les hommes, puisqu’Il fait se lever le soleil sur les bons et sur les méchants. Mais la grâce que Dieu peut accorder en fait n’est qu’un effet naturel de l’homme qui met ses pas dans les pas de Dieu, donc qui par sa volonté va vers le Bien. Mais polémiquer ne sert à rien, car ce n’est pas ce qu’on croit qui changera le monde mais ce qu’on fait. Ainsi, j’essaie de pardonner, de faire la paix, de ne pas avoir de préjugés envers qui que ce soit, bref d’aimer par devoir mon prochain, plutôt que d’espérer en une hypothétique miséricorde, et j’ose espérer que c’est votre première préoccupation, mon frère. L’Eglise, à force de marteler des vérités qui ne peuvent être que relatives, — l’homme s’étant tant éloigné des temps adamiques et donc de la Vérité absolue– a fait, j’en ai bien peur, son propre malheur, en allant parfois à l’encontre du bon sens. Je vous remercie d’avoir cependant publié ma question, et je ne doute pas que vous publierez ce droit de réponse.

Nous répondons volontiers aux questions, même si elles prennent la forme d’un droit de réponse. Nous en profitons pour rappeler que nos lecteurs peuvent laisser des commentaires. Nous n’y répondons pas car ce n’est pas l’objet du site, sauf s’ils comportent une question. Mais ils permettent à nos lecteurs de réagir.

1° Entrons dans le vif de cette réaction à notre article Attendre tout de soi ou de Dieu? – Réponses catholiques (reponses-catholiques.fr). Pour commencer, nous ne voyons pas où nous aurions prétendu que l’auteur de la question dit que Dieu n’aime pas tous les hommes. Nous avons rappelé qu’Il les aime inconditionnellement, même pécheurs, c’est très différent.

2° En outre, nous le répétons : dire que « la grâce que Dieu peut accorder en fait n’est qu’un effet naturel de l’homme qui met ses pas dans les pas de Dieu, donc qui par sa volonté va vers le Bien » est une hérésie, l’hérésie pélagienne, que St Augustin a réfutée il y a déjà 16 siècles. Nous renvoyons à notre article précédent pour détailler ce qui est juste en théologie catholique.

3° Si l’auteur de la question n’espère pas une « hypothétique miséricorde », c’est très ennuyeux pour lui, car c’est le cœur de la foi chrétienne, et même juive au préalable d’ailleurs. L’Espérance est une vertu théologale. Tous sont pécheurs, personne n’est digne et seule la Miséricorde de Dieu peut nous sauver. Le lecteur va vite découvrir dans la vie qu’il est très difficile d’aimer si on n’a pas conscience d’être aimé. Il va très vite faire l’expérience des limites de sa propre miséricorde s’il n’accueille pas celle du Seigneur. Tout le mal dans le monde, toute la dureté de la vie sociale viennent de là.

4° « L’Eglise, à force de marteler des vérités qui ne peuvent être que relatives, — l’homme s’étant tant éloigné des temps adamiques et donc de la Vérité absolue » ? Euh, non. L’Eglise a reçu le dépôt de la foi (cf. 1 Tm 6, 20). Il n’est pas relatif puisque c’est celui enseigné par le Christ lui-même. Et le Christ est le « Chemin, la Vérité et la Vie » (Jn 14, 6). Donc la mort et la résurrection de Jésus ne nous ont pas éloignés de la Vérité absolue, elles nous en ont rapprochés, puisque la Vérité absolue, c’est Jésus lui-même.

5° « L’Eglise » a fait « son propre malheur ». Quel malheur ? Elle est toujours là au bout de 2000 ans, malgré les crises et les persécutions massives et conduit de plus en plus de disciples vers le Christ. Si des catholiques font le malheur de l’Eglise, c’est en ne vivant pas son enseignement, qui est celui du Christ. Elle subit de lourdes tribulations mais la « joie » que lui promet le Seigneur est bien là. Par exemple la joie des 130 ordinations qui vont avoir lieu samedi ou ont eu lieu le weekend dernier en France.

6° « A l’encontre du bon sens » ? Que dit l’Eglise qui va à l’encontre du bon sens ? Depuis St Thomas d’Aquin (et encore St Augustin avant lui, St Pierre puisque c’est la devise de notre site etc), nous savons que foi et raison vont ensemble. Tout l’enseignement de l’Eglise se défend en raison. Nous répondrons volontiers à des questions plus précises en ce sens.

Répondre