Doute sur l’au-delà et faute contre Dieu

D’abord, je vous remercie de la pertinence générale de vos réponses. Je viens de lire les dernières sur les questions que les gens se posent sur la mort et l’au-delà. Se poser tant de questions et chercher à connaître cet avenir, n’est-ce pas un manque de confiance en Dieu, donc une faute contre lui?

On pourrait dire que c’est un péché contre l’Espérance, qui est une vertu théologale. En même temps, St Augustin disait qu’il faut « croire pour comprendre et comprendre pour croire ». La devise de notre site est d’ailleurs : « Soyez toujours prêts à rendre compte de l’espérance qui est en vous » (1 P 3, 15). Bref, on ne peut pas empêcher les gens de se poser des questions, surtout sur un sujet aussi crucial que la mort. Il est normal de pouvoir y répondre en raison.

Ajoutons que les personnes qui se posent ces questions ne sont pas forcément chrétiennes, croyantes, ou convenablement catéchisées. Le véritable enjeu, c’est d’annoncer la Bonne Nouvelle de la Résurrection et de la réannoncer autant que nécessaire. La faute serait alors plutôt : « Malheur à moi si je n’annonce pas l’Evangile ». (1 Co 9, 16).

Doute sur l’au-delà et faute contre Dieu
4.8 (96%) 5 votes