Dolorisme

flagellation

Question: Qu’en est-il du dolorisme dans l’Eglise catholique ? Le Moyen Age connait des pratiques d’auto-flagellation et plusieurs saint(e)s catholiques se complaisent dans les mortifications et les macérations maladives. Qu’en penser?

 

Le dolorisme est une perversion masochiste de la vertu de pénitence par laquelle soit on réapprend la maîtrise de ses sens, soit on s’associe dans une démarche libre d’expiation des péchés à la Croix de Jésus.

En cela on imite saint Paul confessant : « Je meurtris mon corps et le traîne en esclavage, de peur qu’après avoir servi de héraut pour les autres, je ne sois moi-même disqualifié. » (1 Co 9.27)

Dolorisme
2.7 (54%) 10 votes