Dieu, le diable et un accident de moto

«En théologie catholique, le diable est un ange, donc un être spirituel. Il n’a pas de prise sur le monde physique […] On ne peut pas lui attribuer directement la cause d’un accident. Pas plus qu’à Dieu.» J’ai du mal à voir le lien entre le début et la fin du raisonnement.

Cette question fait suite à notre article « Pourquoi Dieu permet-Il un accident ? » (https://www.reponses-catholiques.fr/pourquoi-dieu-permet-il-un-accident-1-2/). Le lien entre le début et la fin du raisonnement est que :

  • Dieu n’est jamais l’auteur du mal. Cet accident est un mal aux yeux de celui qui a posé la question. Donc il ne faut pas attribuer à Dieu ce qui n’a que des causes naturelles
  • Le point commun avec le diable, c’est qu’il ne faut pas lui attribuer non plus un fait ayant une explication tout à fait naturelle. Le diable ne peut pas provoquer directement un accident de moto, qui a lieu dans le monde physique – la théologie dit « visible ». La seule action que le diable peut avoir, c’est sur l’esprit des personnes. Il peut par exemple inspirer de rouler trop vite, de manquer de vertu de prudence, un péché d’avarice qui fait qu’on ne répare pas son véhicule etc.
Dieu, le diable et un accident de moto
3.8 (76%) 5 votes