Dévotion privée au Saint-Sacrement

ostensoir

Question: L’Eglise encourage-t-elle les fidèles à conserver l’Eucharistie chez eux pour leur dévotion privée?

L’Eucharistie, « source et sommet de la vie chrétienne » (Concile Vatican II, Lumen gentium 11), est un acte communautaire, depuis les premiers temps de l’Eglise. Le Christ l’institue lors de la Cène, repas pris en commun. De même, Saint Paul évoque le « repas du Seigneur » en 1 Co 11, les Actes des Apôtres, la « fraction du pain » (par exemple en Ac 2, 42). Il est constant que ce sont des actes de la communauté.

La dévotion eucharistique, et en particulier, l’Adoration du Saint Sacrement, sont intimement liées à l’Eucharistie : une dévotion eucharistique sans participation à l’eucharistie n’aurait pas de sens. Donc, la Présence eucharistique ne doit pas être l’objet d’une dévotion privée et sa conservation dans un domicile privé n’a pas lieu d’être.

L’Eglise n’autorise parfois sa Présence, après demande en bonne et due forme, que dans des cas précis où la dimension communautaire est bien présente : communauté religieuse, chapelle, maisonnée stable de fidèles comme dans certaines communautés nouvelles, exceptionnellement dans des « colocations chrétiennes » si elles sont accompagnées de façon suivie par un aumônier, etc. Pour le dire autrement, l’Eucharistie n’a pas lieu d’être présente dans un lieu où aucune messe n’est jamais célébrée, à l’inverse des cas que nous venons de mentionner.

Dévotion privée au Saint-Sacrement
5 (100%) 5 votes