Devoir d’état et “devoir chrétien”

Qu’est ce qui prévaut, le devoir d’état ou le devoir chrétien ? Ex: une infirmière reçoit un appel concernant une femme qui prend un moyen de contraception. Il y a eu oubli et risque de grossesse et elle veut savoir si elle doit prendre la pilule du lendemain.

Le devoir d’état n’est jamais contradictoire avec la foi chrétienne, sinon ce n’est pas un devoir, c’est une faute. Un chrétien ne doit jamais commettre un péché, quelle que soit la raison. Par exemple, un religieux ne doit pas obéissance à son supérieur si c’est pour commettre un péché. A fortiori si c’est un péché mortel pouvant entrainer une excommunication.

Par conséquent, une infirmière ne doit jamais commettre un avortement et, faire prendre la pilule du lendemain, c’est potentiellement participer à un avortement.

Opposer devoir d’état et « devoir chrétien » (ce qui ne veut rien dire, on a la foi au Christ ou on ne l’a pas, ce n’est pas une question de devoir mais de visée : on cherche à imiter le Christ ou non), c’est mal poser le devoir d’état.

Sur le cas précis de l’infirmière, de toute façon, le cas est prévu sur le plan civil. Dieu merci, le législateur protège (encore ?) l’objection de conscience des personnels médicaux refusant de participer à un avortement.

Devoir d’état et “devoir chrétien”
4.7 (94.29%) 7 votes