Deuxième lecture lue par une femme

Les femmes catholiques ont-elles le droit de lire la seconde lecture à la messe? J’ai entendu des discussions à ce sujet

Le lectorat est un ministère qui, par délégation de l’évêque du lieu, peut être confié à des laïcs. Ces derniers exercent alors un ministère extraordinaire. A partir du moment où un ministère extraordinaire est confié à un laïc, il n’y a aucune raison que ce ne soit pas à une femme. Par conséquent, il n’y en a pas pour que les femmes lisent certaines lectures et pas d’autres, à l’exception bien sûr de l’Evangile qui doit être lu par un ministre ordonné.

On observe d’ailleurs des pratiques bizarres dans certaines paroisses : lors des messes du dimanche soir, la deuxième lecture est systématiquement lue par des hommes laïcs, qui sont aussi les seuls à donner la communion, sans que cela soit justifié. Nous avons pu observer que même la quête n’est faite que par des hommes. Or, dans la même paroisse, rien d’aussi systématique à la messe du dimanche matin, et encore moins le samedi soir ou en semaine. Or, les ministères extraordinaires ne sont pas à la tête du client ou aux préjugés de l’assemblée dans la même église. Ils sont d’abord à exercer par des chrétiens solides, hommes ou femmes.

La réponse tombe d’ailleurs sous le sens dans une communauté religieuse féminine. On aura bien du mal à faire lire la deuxième lecture par un homme, quand il n’y a que des sœurs. Donc, aucun argument valable de peut empêcher les femmes de lire une lecture hors Evangile.

Deuxième lecture lue par une femme
4 (80%) 8 votes