Destituer le Pape et apostasier

Est-ce-que le pape ne ferait pas de l’ingérence dans la politique des migrants venus en Europe pour imposer l’islam voire nous égorger comme c’est recommandé par le Coran ? Est-ce-que le pape a lu le Coran ? NON, car alors il défendrait bec et ongles TOUS LES CHRETIENS s’il avait seulement lu une vingtaine de zourates. Nous sommes de nombreux fidèles à DIEU à vouloir destituer ce pape renégat de notre religion voire nous apostasier s’il restait en place. Et puis comme DIEU EST PARTOUT nous n’aurions pas besoin d’un général en chef félon.

Vu le ton de la question, il va sans doute nous être difficile d’apporter une réponse qui soit reçue avec une intention droite. Nous avons plutôt envie de poser à l’auteur de la question, à notre tour, une série de questions :

– A-t-il lu, lui-même, le Coran, pour parler de son contenu ? Nous en doutons fortement car autrement, il saurait que le Coran est composé de ce qui est rendu en français par le mot  « sourate » et non « zourate »

– Considère-t-il que le Pape St Jean-Paul II faisait de l’ingérence dans la politique quand il soutenait Solidarnosc et qu’il luttait contre le communisme ? Quand Benoît XV a appelé à la paix ? Pie XI à rejeter tant le nazisme que le communisme ? Que François a eu tort de recevoir Ludovine de la Rochère parce que la Loi Taubira est un sujet politique ? Ou de dénoncer le génocide arménien le 15/4/15, ce qui a provoqué un incident diplomatique? Bref, les Papes auraient-ils du se taire face à ces fléaux ou leur ingérence est-elle à géométrie variable en fonction des opinions du lecteur ?

–  S’il est si préoccupé par le sort des chrétiens d’Orient que ça, l’auteur de la question a-t-il jeûné à l’appel du Pape François le 7 septembre 2013, pour la paix en Syrie et pour que les milices islamistes ne soient pas soutenues par les Occidentaux ? Ce qu’Obama, Dieu merci, a renoncé à faire ? Et d’ailleurs, que fait-il exactement de mieux que le Pape François pour les chrétiens d’Orient ? Est-il entrain de les soigner à Erbil ? En a-t-il accueilli un sur le canapé de son salon ? Verse-t-il 10% de ses revenus à une association qui les aide ?

Poursuivons. « Destituer ce Pape renégat » ? Rien que ça. Pourquoi pas le traiter d’Antéchrist comme Luther, tant qu’on y est ? Vouloir renverser le Pape ou s’attribuer ses pouvoirs est la marque de tous les schismatiques et hérétiques depuis 2000 ans. C’était vrai du temps de Marcion, de Novatien, des Antipapes, de Luther. L’Eglise a tenu bon et puisse le Seigneur tenir sa promesse que « les portes de la mort ne tiendront pas contre elle » (Mt 16, 18).

« Un général en chef félon » ? L’Eglise est le Peuple de Dieu, pas une armée, et le Pape et les évêques sont ses pasteurs. Pour employer un synonyme, les bergers. Rien à voir avec des généraux.

« Apostasier » ? Renier le Christ Jésus mort sur la Croix pour nous ? Pour qui les chrétiens d’Orient acceptent d’être égorgés, décapités, violées, parce que, eux, justement, refusent d’apostasier ? Que le Seigneur pardonne à l’auteur de cette question. Et qu’Il nous garde de cette soldatesque impie, qui divise son Eglise et méprise le sang de ses martyrs qui, eux, sont restés fidèles à leur foi catholique !

3.7/5 - (16 votes)

Commentaires

  1. Delaf

    Comment poser ma question concernant : Conscience erronée et péché” ?
    Iln’ya pas d’espace prévu à cette rubrique.
    Donc la voici ici :
    Le pape dernièrement fait savoir que les divorcés remariés civilement peuvent accéder à la Sainte Communion et à la Confession : conscience erronée ?? pour des question pastorales. Pourtant pastorale et doctrine ne peuvent être divorcées sans dommage pour Celui qui est Le Chemin, la Vérité et la Vie et ceux à qui cela est destiné : l’humanité, pécheresse.
    Selon les Evangiles, le Christ a dit “que l’homme ne sépare pas ce que Dieu a uni”, et à la femme adultère (c’est valable aussi pour l’homme) : “va et ne pèche plus”.
    Le Pape, sous couvert de “pastorale” ne peut aller au-delà d’une “miséricorde pastorale” sans vérité intrinsèque, celle rappelée ci-dessus. une miséricorde sans vérité n’est plus Véritable. C’est induire en erreur ceux qu’on veut favoriser. Qui plus est, c’est tout-à-fait injuste vis-à-vis du Christ qui a donné Sa Vie pour que la Vérité nous rende libres, et d’autre part, c’est tout aussi injuste vis-à-vis des divorcés non-remariés, qui souffrent de cet état de fait de séparation forcée, mais qui veulent rester fidèles au sacrement de mariage : à leur engagement avec le Christ pour témoin, malgré ce que ça leur coûte. Et pourtant, jamais le Pape, autant que j’ai pu le savoir, éclairez-moi si erreur, n’a jamais demandé aux divorcés remariés de revoir leurs positions par rapport à leur sacrement de mariage, par rapport au Christ-Sauveur, par rapport aux divorcés non-remariés, par rapport à leur conscience qui doit bien leur dire que leur démarche non seulement n’est pas juste, mais quelque part “mensongère” : dans la confession, vont-ils s’accuser d’adultère ? de trahir leur conjoint dans une relation adultère, de réclamer l’absolution de leur péché qui est parmi les 10 commandements : ne pas voler ou désirer la femme, ou l’homme d’un autre ? Il y a un mensonge intrinsèque. S’il est couvert par la hiérarchie de l’Eglise, c’est encore plus grave.

    D’ailleurs plus loin, dans votre réponse vous écrivez que “L’adultère est un péché qui relève d’un Commandement, cela ne se discute pas”.
    Très bien dit !
    La réaction ci-dessus est violente mais appuyée sur ce constat.

    Est-ce à dire qu’ils ressemblent à l’invité du festin, dans les Evangiles, qui n’a pas revêtu l’habit des noces, et est donc entré par effraction dans la salle des noces ?

    La Vérité est comme le scalpel du chirurgien : extirper le mal pour sauver l’âme de la perdition éternelle.
    L’égarement du péché de la chair est des plus importants car il obscurcit la conscience.

    Comme disait Blaise pascal : “le coeur a ses raisons que la raison ne connaît pas”. Si l’on n’y prend garde avant, le ‘affectivité est englué dans la chair et souffrira beaucoup d’avoir à s’en défaire : un arrachement qui serait salutaire, avec l’aide de la Grâce…
    Il a été observé que lorsque le centre de l’affectivité et l’émotivité relié à la chair est sollicité, et de plus en plus fort, le centre de la raison n’a plus de prise, il est en terrain glissant…

    Il faut rappeler aussi que St Paul a écrit “si l’on vous annonçait un autre évangile que celui que je vous ai annoncé, fut-ce moi-même, qu’il soit anathème”.

    Il a le mérite d’être clair et cohérent, et fidèle à celui pour Qui il s’est converti.

  2. Barantin

    Apostasier le catholicisme serait le seul moyen de ne pas renier le Christ Jésus mort sur la Croix pour nous, si M. Bergoglio qui n’est ni Pape, ni évêque, ni même catholique persistait à prostituer l’église qu’il entreprend de détruire.

    Les enseignements de Saint Thomas d’Aquin nous exhortent par ailleurs à un acte de légitime défense contre M. Bergoglio, car Dieu haie les tièdes et nul ne peut être catholique dans la tiédeur.

    Vous évoquez une ingérence à géométrie variable et c’est bien de cela dont il est question, d’une variance entre le bien et le mal.

    M. Bergoglio commet toutes les ingérences de satan, lorsqu’il devrait commettre celles de dieu.

Répondre