Couvre-chef dans une église

Il me serait agréable de connaître quel couvre-chef je peux utiliser pour les cérémonies religieuses et que je peux porter. Je suis invalide de guerre, blessé à la tête, et les températures agissent fortement sur ma tête. Une personne en civil m’a fortement et vertement invité à me découvrir lors d’une visite où je portais un bonnet de marin. Votre conseil me serait précieux.

Effectivement, un homme, à moins d’être évêque, doit être découvert dans une église, comme St Paul l’indique dans la Première lettre aux Corinthiens : « Tout homme qui prie ou qui prophétise la tête couverte, déshonore sa tête. » (1 Co 11, 4) et « L’homme ne doit pas se couvrir la tête, parce qu’il est l’image de la gloire de Dieu » (verset 7). En ce sens, la réaction du « civil » s’explique.

Evidemment, des raisons médicales ou de sécurité peuvent obliger un homme à rester couvert. On a vu des prêtres accompagnant des pèlerinages en Terre Sainte célébrer en casquette des messes en plein air dans le désert du Neguev, par 45° à l’ombre (et surtout, sans ombre du tout). Ou, plus récemment, la messe célébrée dans Notre Dame de Paris par Mgr Aupetit et plusieurs prêtres, en casque de chantier. La primauté, c’est la charité.

Couvre-chef dans une église
4.5 (90%) 8 votes