Concert profane dans une église

 

Est-il moral d’organiser des concerts profanes dans une église?

La question n’est pas de savoir si c’est moral. Rien ne l’interdit. La question est de savoir si cela convient. En effet, sur le plan philosophique (depuis Platon au moins), Dieu est le Vrai, le Bon et le Beau. Donc toute activité humaine qui fait progresser vers la vérité, incite à la bonté et éduque à la beauté est, du point de vue chrétien, bonne. Elle doit donc être encouragée.

Un concert est un moyen de donner accès à la musique, et donc à une expérience esthétique – c’est-à-dire relative à la beauté. Il a donc sa place dans une église, tout comme des expositions de peinture ou d’autres manifestations artistiques, même s’il n’est pas à proprement parler à caractère religieux. En outre, cela peut donner l’occasion à des gens éloignés de l’Eglise de rentrer et d’être touchés par le lieu, une proposition affichée, une discussion avec un paroissien etc.

Evidemment, il y a concert et concert, art et art. Si la musique jouée n’est pas de matière à élever l’âme, si elle a un caractère anti-chrétien, si elle est obscène ou violente, elle n’a pas sa place à l’église. C’est au curé, avec l’autorisation de l’évêque, de discerner quelle prestation musicale peut-être jouée dans son église. La musique classique est donc souvent mieux adaptée que du rock ou du rap. Sauf s’il s’agit de rock ou de rap chrétiens ou édifiant particulièrement l’âme (on a vu les textes du slammeur Grand corps malade, par exemple, être produits dans des lieux chrétiens).

Cela ne veut pas dire qu’il y a confusion des genres. Si le concert est entièrement profane, le curé se doit de sortir le St Sacrement de l’église et de le mettre à l’abri dans un autre lieu le temps de la manifestation. Ce genre d’activité ne peut donc qu’être ponctuel et l’église ne doit pas devenir une salle de spectacle récurrente.

Concert profane dans une église
5 (100%) 1 vote