Communion par intinction

messe

Question: que peut-on dire à un prêtre qui propose aux paroissiens handicapés mentaux de “tremper” leur hostie dans le calice au lieu de pratiquer l’intinction lui-même?

Le mode de communion par intinction (c’est-à-dire en communiant sous les deux espèces, en recevant sur la langue l’hostie trempée dans le Précieux Sang) est particulièrement adapté au mode traditionnel de réception de la communion (où le ministre dépose le Corps du Christ sur la langue et où le fidèle ne “se communie” pas lui-même). Et celui-ci est particulièrement adapté pour nous faire comprendre que nous recevons notre salut de Quelqu’un de plus grand que nous. Or, les handicapés nous apprennent précisément à nous mettre dans cette disposition de petitesse, à rebours de l’orgueilleuse prétention à être des “chrétiens adultes” comme on disait dans les années 1970. Ces rapprochements méritent sans doute d’être rappelés. Souvenons-nous également que le Pape Benoît XVI montrait naguère l’exemple de réapprendre la forme traditionnelle de réception de la communion, pour en nourrir notre dévotion eucharistique.

Communion par intinction
4.1 (81.89%) 53 votes