Comment Dieu peut changer d’avis s’Il est hors du temps?

Ma question est en rapport avec votre article “Pourquoi prier si Dieu ne change jamais d’avis ?” Un changement d’avis a lieu lorsque l’on dispose de nouvelles informations, ou lorsque l’on comprend une situation d’une manière nouvelle en évaluant différemment les éléments. Mais cela découle d’une démarche qui a lieu dans le temps. Or Dieu ne s’inscrit pas dans le temps (sauf peut-être pendant la vie terrestre de Jésus) puisqu’il l’a créé. C’est bien pour cela que le sacrifice de Jésus sauve également les hommes qui sont morts avant lui. De même que c’est par la croix que la Vierge a été préservée du péché. Vous écriviez dans un autre article que les démons ne pouvaient être sauvés par Dieu comme les hommes le sont par la démarche de Jésus Christ, car étant hors du temps, leur révolte contre Dieu est un état qui a valeur d’éternité. On trouve dans le Psaume 138 “La parole n’est pas encore sur ma langue, que déjà, Seigneur, tu la connais entièrement” et dans Mt 6.8 “Votre Père sait ce dont vous avez besoin avant que vous le lui demandiez.” Vous citez des passages de la Bible où Dieu semble en effet changer d’avis. Mais la Bible est un livre certes inspiré, mais écrit avec une perspective humaine. Donc nous ne savons pas ce qui s’est passé dans la tête du Bon Dieu. Pourrait-on dire que Dieu avait déjà décidé et qu’il attendait juste que l’homme à qui Il s’adresse change, lui, de position (dans une démarche qui s’inscrit dans le temps pour cet homme) ? Ou alors que c’est lorsque nous changeons d’avis qu’il nous semble que Dieu change d’avis, alors que c’est nous qui nous conformons tout simplement à sa volonté ? Un pasteur protestant prenait l’image du cycliste qui pédale face au vent, qui éprouve donc des difficultés, et lorsqu’il fait demi-tour, il avance en étant aidé par la poussée du vent. Le vent n’a pas changé, c’est nous qui avons changé de sens.

Dire que Dieu ne s’inscrit pas dans le temps n’est pas exact. En tous cas, ce n’est pas le cas du Dieu d’Israël. C’est peut-être le cas du « dieu des philosophes » comme dit Pascal, qui s’est retiré du monde et des affaires humaines. Mais ce n’est pas parce que le Dieu de la Bible est éternel, donc au-delà du temps, qu’Il n’agit pas dans l’Histoire. Toute l’histoire biblique nous montre un Dieu Provident qui agit dans l’Histoire, et cela dès l’Ancien Testament.

Ensuite, dire que son changement d’avis a lieu dans le temps revient à limiter la puissance de Dieu. Dieu est Créateur du temps, il en est le maitre. Il a toute latitude pour changer d’avis s’Il le désire et personne n’a à l’enfermer dans le temps, pas non plus hors du temps.

Quant à savoir si c’est l’homme qui change d’avis plutôt que Dieu, pourquoi pas ? Cela n’enlève rien à la nécessité de prier. Même si c’est pour que le Seigneur fasse en sorte que, au final, ce soit moi qui change d’avis.