“Comme” sous emprise d’un prêtre

Je considère que j’ai été “comme” sous l’emprise d’un prêtre et que j’ai subis un dommage qui n’a pas altéré ma foi mais qui m’a éloigné de la paroisse parce que je ne voulais plus le croiser. J’en ai parlé au curé qui m’a écouté mais ça n’a rien changé. Ce prêtre a été “muté” dans une autre région parce que son contrat n’a pas été reconduit et même si je pense que le pardon viendra avec l’oubli, je ne suis pas satisfaite. A part prier que puis-je faire ? Ecrire à l’évêque du Diocèse…???

Tout à fait, outre la prière, nous recommandons de prendre contact avec l’évêque. Si ce prêtre a été muté, c’est peut-être qu’il y a eu d’autres problèmes avec d’autres personnes et il vaut mieux que sa hiérarchie ait le maximum d’éléments. Si les faits reprochés sont délictueux au regard de la loi civile (le harcèlement, moral ou sexuel, par exemple, est un délit), nous suggérons même de porter plainte ou, au minimum, faire une main courante. Si l’auteur de la question était mineure au moment où elle a eu ces problèmes, elle doit aussi avertir ses parents ou son tuteur légal.

Nous l’alertons cependant sur quelques points, afin que ses propos soient bien compris et efficients :

  • Elle ne peut dire que d’avoir parlé au curé « n’a rien changé », puisque quelque chose a changé : le prêtre en question a été muté
  • Que signifie être « ‘comme’ sous emprise » ? D’une part, être sous emprise est vague. De quelle sorte d’emprise s’agit-il et elle s’est manifestée comment ? L’emprise peut être psychologique, spirituelle, sexuelle, affective, financière, idéologique etc. En outre être « comme » sous emprise peut être compris comme « pas vraiment sous emprise »
  • Nous recommandons donc d’être très précise dans les termes employés et le plus factuelle possible. Un prêtre n’a pas de contrat, ni en CDD, ni même en CDI. Donc dire que « son contrat n’a pas été reconduit » ne veut rien dire
  • « Muté dans une autre région » ? Ce qui importe, c’est si c’est dans un autre diocèse ou le même. Car, dans le premier cas, il faut prendre aussi contact avec l’évêque du nouveau diocèse, en plus du diocèse de départ.

La question telle qu’elle est formulée sur notre site est donc beaucoup trop vague et contenant trop d’inexactitudes. Elle court le risque de ne pas être prise au sérieux. Nous invitons la lectrice à contacter l’évêque avec des faits clairs, précis, des dates, des témoignages sérieux etc.

“Comme” sous emprise d’un prêtre
3.7 (73.33%) 3 votes