Circoncision

J’aimerais connaître le point de vue de l’Eglise catholique sur la circoncision? C’est un acte que de plus en plus de chrétiens commettent de par le monde. Mais cela ne veut pas dire pour autant que Dieu l’approuve. Le catéchisme de l’église catholique dit très peu de choses à ce propos. Est-ce un acte reprouvé par Dieu car la Bible parle de circoncision du cœur? Est-ce un péché grave? Je vais devoir me prononcer et faire un choix à ce propos et je ne voudrais pas faire le mauvais choix.

Depuis  ce que les exégètes appellent le « Concile de Jérusalem » décrit au chapitre 15 des Actes des Apôtres, et que de nombreux historiens datent de 50 après J.-C., les personnes adhérant à la foi chrétienne n’ont pas à devenir juives au préalable. Les hommes n’ont donc pas à se faire circoncire. Un Juif qui devient chrétien est normalement circoncis à la naissance, en tant que Juif.

Il en résulte que :

  • Soit le fidèle est d’origine juive et a été circoncis avant de devenir chrétien
  • Soit il est d’origine juive mais ses parents sont déjà chrétiens. Ils n’ont donc pas à le faire circoncire
  • Soit il n’est pas du tout d’origine juive et il n’a aucune raison de se faire circoncire.

Bref, un chrétien n’a pas besoin d’être circoncis. S’il l’a été pour une raison ou une autre avant de devenir chrétien, ça n’a aucune importance. Il est donc normal que le Catéchisme de l’Eglise catholique ne dise pas grand-chose là-dessus, puisque c’est une question sans importance pour un chrétien.

Nous ne comprenons en revanche pas bien les propos à propos de « réprobation » de Dieu ou de « péché » grave. Des gens sont circoncis pour différentes raisons, par exemple médicales, parce qu’ils sont issus d’une culture où cela se pratique (musulmane mais aussi certaines traditions animistes en Afrique ou ailleurs). Il n’y a rien de peccamineux là-dedans.

En revanche, l’auteur de la question parle de « choix à faire à ce propos » et de « ne pas faire le mauvais choix ». Sauf raison de santé, en tant que chrétien, il n’a aucune raison de se faire circoncire. S’il essaie ainsi de camoufler qu’il est chrétien, par exemple en faisant croire à son entourage qu’il est juif ou musulman, là, il y a un problème. Est-il prêt, oui ou non, à confesser sa foi chrétienne ?

C’est donc sur ce plan-là, par exemple s’il est en bute à des persécutions, que doit se situer son discernement, et non sur l’acte de la circoncision proprement dit. Il vaut donc mieux en parler à un prêtre, un accompagnateur spirituel ou un parrain de catéchuménat.

Circoncision
3.3 (66.67%) 3 votes