Chrétienne maquillée en maillot de bain? (1/2)

En tant que jeune chrétienne je me pose beaucoup de questions sur le monde et sur ce qui est acceptable ou pas par rapport à ma foi. Qu’est ce que la pudeur et comment doit on s’habiller quand on est chrétien ? Est-il permis de se mettre en maillot de bain quand on est à la plage ou bien de porter des jupes ou des shorts courts ? L’usage d’artifice comme mettre un peu de maquillage ou le port de bijoux est il nécessairement mal ? On entend souvent dire que le mondain, les festivités et les vanités sont nuisibles pour la foi et nous éloigne de Dieu, doit on en vivre éloigner ? sinon qu’elle en sont les limites ? (1/2)

Nous répondrons à cette question en deux volets, tant ses enjeux nous semblent importants. Ce premier volet répond directement, le deuxième sera un approfondissement. La question a, en tous cas, le mérite d’être en phase avec cette période estivale.

La réponse est déjà donnée dans l’Evangile du Jean, où le Christ spécifie à propos de ses disciples que « Moi, je leur ai donné ta parole, et le monde les a pris en haine parce qu’ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi je n’appartiens pas au monde. Je ne prie pas pour que tu les retires du monde, mais pour que tu les gardes du Mauvais. Ils n’appartiennent pas au monde, de même que moi, je n’appartiens pas au monde. Sanctifie-les dans la vérité : ta parole est vérité. De même que tu m’as envoyé dans le monde, moi aussi, je les ai envoyés dans le monde » (Jn 17, 14-18). Les chrétiens ne sont donc pas du monde mais ils sont dans le monde.

La Lettre à Diognète (fin du Ier siècle/début IIe s.) précise déjà, dans les tous premiers temps du christianisme, que les chrétiens ne portent pas d’habits particuliers, ne mangent rien de spécial, travaillent comme tout le monde… Tout en étant citoyens du Ciel. La question n’est donc pas de savoir ce qui est acceptable par rapport à la foi, c’est une question ritualiste. La vraie question est ce qui est pour la plus grande gloire de Dieu ou non.

Est-il permis de se mettre en maillot de bain à la plage ? Que va faire la lectrice autrement ? Elle va se mettre en burkini ? Mais les religieuses elles-mêmes sont en maillot à la plage si elles sont amenées à y aller. Elle ne va pas aller à la plage du tout ? Mais Anuncio ou d’autres initiatives similaires évangélisent sur les plages. Les jeunes volontaires sont bien en maillot, autrement, comme le dit la Lettre à Diognète, quelle crédibilité auraient-ils s’ils étaient habillés comme des pingouins?

Evidemment, il y a maillot et maillot. Mais entre le burkini et le string, une chrétienne faisant preuve du plus élémentaire discernement peut avoir un maillot décent et correspondant aux critères culturels de la pudeur de la société où elle vit.

Car la clef du discernement, et c’est, encore une fois, ce que montre la Lettre à Diognète, l’intégration dans la culture dans laquelle le chrétien vit. Voyons les questions d’habillement, de maquillage et de bijoux. La chrétienne doit bien se conformer aux codes de son devoir d’état, en particulier dans son travail. Comment sera-t-elle crédible si elle est habillée comme un sac dans un métier exigeant une certaine représentation ? Les Xavières sont des religieuses dont le charisme est l’évangélisation dans le travail, fondé sur la « Méditation sur le Règne » des Exercices spirituels de St Ignace. Claire Monestès, leur fondatrice, écrivait à ses filles qu’elles devaient « porter un collier de perles, s’il le faut », si c’est la seule manière d’annoncer l’Evangile dans certains milieux. Rares sont les congrégations en France qui reçoivent plus de novices que les Xavières et nous souhaitons à toutes d’en avoir au moins autant. Les numéraires de l’Opus Dei l’ont bien compris également : la qualité et le soin de la présentation de chacune sont très importants et ne sont pas à négliger pour atteindre « la sainteté par le travail ».

Dans les pays hispaniques, il est peu courant qu’une femme ne porte pas de boucles d’oreilles. Et bien les religieuses en portent parfois, là où, en France, il est rare qu’une soeur porte des bijoux. De même, aux Etats-Unis où il est très mal accepté qu’une femme ne soit pas maquillée, des sœurs ont un maquillage léger, alors qu’il est beaucoup plus courant en France qu’une femme ne se maquille pas… Et que les religieuses ne se maquillent généralement pas.

Que, sur ces questions, chacune ne se pose pas la question en termes de permis/interdit mais en termes de « est-ce que cela convient » ?

Chrétienne maquillée en maillot de bain? (1/2)
5 (100%) 3 votes