Chasteté ou célibat, fraternités de prêtres ou couples homosexuels

Pourquoi lors des ordinations fait-on faire un vœu de « célibat » au prêtre, et non pas de « chasteté » ? Une mère de deux prêtres m’a répondu : c’est pareil ! Non, non et non ce n’est pas du tout pareil. Pourquoi notre évêque met-il les prêtres deux par deux dans les cures ? C’est le cas dans ma paroisse, l’évêque a mis deux prêtres (en couple) seuls dans une grande et belle maison de banlieue ? N’est-ce pas la porte ouverte, voir une invitation, à une dérive homosexuelle ?

1° Sur la question du célibat des prêtres

Il est parfaitement exact que les prêtres diocésains s’engagent dans le célibat et non la chasteté, et il est faux de dire que c’est la même chose. Le vœu de chasteté, c’est pour les religieux, hommes et femmes, prêtres ou non.

Ce sont des vocations différentes. Les religieux font les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance. Pas les consacrés diocésains, même s’ils s’engagent à vivre selon ces conseils évangéliques. Par conséquent, pas plus que pour la chasteté, un prêtre diocésain ne fait vœu de pauvreté. Il ne remet pas ses biens en commun avec qui que ce soit. De même, l’obéissance qu’il doit à l’évêque n’est pas la même qu’un religieux à son supérieur ou prieur.

Nous avons écrit une série d’articles à ce sujet. Par exemple : https://www.reponses-catholiques.fr/pretres-diocesains-et-religieux/; https://www.reponses-catholiques.fr/formes-de-vies-consacrees-religieuses-et-diocesaines/.

Donc chaque vocation n’a pas tout à fait les mêmes types d’engagement. Par exemple, une vierge consacrée est une consacrée diocésaine, qui ne fait pas les trois vœux de pauvreté, chasteté et obéissance que fait une religieuse, même si, comme les prêtres, elle s’engage dans un style de vie sobre, le célibat, et rend compte à son évêque. En revanche, elle s’engage dans le propos de virginité le jour de sa consécration… Ce qui n’est pas canoniquement exigé d’une religieuse.

2° Sur la question de la cohabitation, les prêtres diocésains ne sont pas tenus de vivre en communauté mais, depuis une vingtaine d’années, plusieurs diocèses se sont rendus compte que le fait pour eux de vivre en petites fraternités et d’avoir une vie communautaire était un grand facteur d’équilibre. Et contrairement à ce qu’insinue la question, c’est justement une grande aide pour demeurer chaste. Or, une fraternité, ça commence à deux. Peut-être que les diocèses peu dotés en prêtres ne peuvent pas en faire de trois-quatre comme dans les grandes métropoles.

Y voir ainsi systématiquement la constitution de couples homosexuels est spécieux. Car alors, tous les gens qui vivent en colocation avec une personne de leur sexe sont homosexuels ? Sherlock Holmes et le Dr Watson, par exemple ? Ou, pour prendre un exemple plus catholique, les fraternités et colocations priantes du type de celles de l’Emmanuel ? Et quand le Christ envoie les 72 disciples deux par deux, c’est pour faire quoi ?

Chasteté ou célibat, fraternités de prêtres ou couples homosexuels
4.4 (88%) 5 votes