Célibat des prêtres et union mystique (2/2)

Je voudrais aussi savoir pourquoi on interdit aux prêtres de se faire l’amour; de se marier et même de faire des enfants ? (2/2)

Les prêtres et toutes les personnes consacrées (moines, moniales, religieux, religieuses, laïcs et laïques consacrés, vierges consacrées) s’engagent dans le célibat, voire la chasteté, pour suivre le Christ pauvre, chaste et obéissant. Ils s’engagent donc, à des degrés divers et selon des modalités dépendant de leur état de vie spécifique (cf. notre article https://www.reponses-catholiques.fr/chastete-ou-celibat-fraternites-de-pretres-ou-couples-homosexuels/) dans un célibat chaste, une vie sobre et en obéissance à leur supérieur, que ce soit leur évêque, un abbé, un prieur.

Pour le dire autrement, les prêtres ne se marient pas et n’ont pas d’enfants parce que c’était le cas du Christ et qu’ils veulent l’imiter. Par son ordination, un prêtre est un alter Christus, un autre Christ.

En outre, lorsqu’on se marie, on s’engage à une fidélité totale vis-à-vis de l’être aimé, du moins dans le mariage chrétien. On n’a de relation avec personne d’autre. C’est exactement la même chose pour les prêtres et les femmes consacrées. Les femmes consacrées ont épousé le Christ, elles lui appartiennent donc et renoncent à aller avec un autre homme, exactement comme une femme mariée. Les prêtres épousent l’Eglise…Et lui sont fidèles.

Ce n’est pas qu’une façon de parler. Quiconque a une expérience de la vie spirituelle sait que cette union mystique est une réalité. Ste Thérèse d’Avila, dans son livre Le château intérieur, invite à ne pas rester dans les douves du château et à entrer par la prière dans sa première Demeure, pour comprendre ce que ce mariage spirituel signifie.

Célibat des prêtres et union mystique (2/2)
4.6 (92%) 5 votes