Catholicisme et ésotérisme

Question: Un enfant de lumière peut-il embrasser l’ésotérisme ou l’occultisme come mode de vie, ou devenir franc-maçon?

La doctrine catholique est claire: il n’y a rien de commun entre l’occultisme et le catholicisme. L’occultisme est soit une supercherie, soit (et c’est plus grave) une pratique démoniaque.

S’agissant de l’ésotérisme, la réponse est un tout petit peu plus nuancée, dans la mesure où certains auteurs ont pu parler d’un “ésotérisme chrétien” – et il est bien vrai que nous parlons volontiers des “saints mystères”, de “l’initiation chrétienne”, etc. Cependant, au sens actuel du mot, il ne peut pas y avoir d’ésotérisme chrétien: il n’y a pas une doctrine chrétienne qui serait accessible au “vulgum pecus” et une qui serait réservée aux “initiés”. Toute la doctrine chrétienne a un objet: connaître Dieu et cette connaissance est accordée (par grâce de Dieu) aussi bien aux humbles qu’aux savants – et d’ailleurs plutôt mieux aux humbles qu’aux savants, trop souvent aveuglés par leur orgueil pour se laisser instruire par le Christ.

Enfin, sur la franc-maçonnerie, dans la mesure où cette doctrine repose sur l’ésotérisme – parfois sur l’occultisme, et même parfois sur le luciférisme (c’est-à-dire le culte de Lucifer au lieu du culte du vrai Dieu) -, il est clairement impossible à un catholique d’y appartenir. Au passage, j’insiste sur le fait que ce n’est pas d’abord parce que la franc-maçonnerie française a été souvent anticatholique qu’il nous est interdit d’y adhérer, mais bien parce que c’est une doctrine ésotérique (sans parler de son relativisme, puisque la maçonnerie prétend être la version réservée aux initiés du message que toutes les religions délivreraient de façon “exotérique”, ce qui implique notamment que toutes les religions se valent et qu’il n’existe pas de vérité en matière religieuse).

Catholicisme et ésotérisme
3.8 (75%) 4 votes