Canon des Ecritures orthodoxe

Pourquoi l’Eglise Orthodoxe a-t-elle un canon des Ecritures différent de celle notre Église?

L’Eglise orthodoxe a, en effet, un canon des Ecritures légèrement différent du canon catholique. Il contient un 151e psaume et des livres que les catholiques ont considéré comme non canoniques : les III et  IVe Livres d’Esdras, III et IV Maccabées, la Prière de Manassé. Pourquoi les catholiques n’ont pas inclus ces livres ? Il peut y avoir différentes raisons :

–  Leur non inclusion dans le corpus hébraïque palestinien (les Ecritures juives actuelles) mais aussi dans la Septante (Ancien Testament en grec, contenant les livres deutérocanoniques reconnus par les catholiques mais pas les Protestants)

– Leur contenu théologique. S’ils sont intéressants, les III et IVe livres d’Esdras, par exemple sont problématiques sur le plan théologique : ils insistent sur le fait que seul un petit nombre d’élus sera sauvé et la grande majorité des hommes damnés. Ce n’est pas ce que dit la foi catholique, pour qui le Christ est venu pour le salut « de tous », ou, comme on le dit dans les prières eucharistique, « la multitude ». L’Enseignement de l’Eglise catholique n’affirme pas que tout homme sera sauvé – la damnation de ceux qui refusent Dieu définitivement est possible – mais l’idée est que le maximum de personnes bénéficiera du salut

– Des raisons de datation, couplées aux questions théologiques. IV Maccabées est un livre de sagesse à connotation gnostique, peu compatible avec la foi de la “Grande Eglise” et postérieur à l’apparition du christianisme (sans doute au IIIe siècle). Or, dans la Bible catholique, tous les livres sont réputés écrits avant, ou pendant les temps apostoliques, en gros la fin du Ier siècle

– III Maccabées raconte une histoire de pogroms échouant contre des Juifs d’Alexandrie n’ayant que peu de rapport avec l’histoire biblique.

On peut se poser également la question inverse. C’est-à-dire se demander pourquoi les orthodoxes ont inclus ces livres que, finalement, les Juifs n’ont pas retenus malgré des hésitations, pas plus que les catholiques et les Protestants. Mais ce n’est pas à reponses-catholiques.fr d’y répondre. Pour ceux qui veulent les découvrir, depuis 2010 cependant, la Traduction œcuménique de la Bible (TOB) inclut les livres du canon orthodoxe. Ils sont donc accessibles en français, ainsi que dans les Ecrits intertestamentaires de la Pléiade.

Canon des Ecritures orthodoxe
Notez cet article