Baptême interrompu

Je me permets de vous écrire car une question me préoccupe. J’ai fait baptiser ma fille samedi dernier. Le prêtre a prononcé le début de la formule de baptême « je te baptise au nom du père » mais s’est interrompu en me disant « rapprochez-vous » pour me demander de rapprocher la tête de ma fille qui n’était pas tout à fait au-dessus du baptistère, puis a repris la formule « au nom du fils, et du saint esprit …» La formule ayant été interrompu, et les mots « rapprochez-vous » insérés au milieu de la formule, je voulais savoir si le baptême était tout de même valide. Je ne remets pas en question les qualités de ce prêtre qui est par ailleurs assez âgé et très dévoué pour sa paroisse. Mais le baptême est un sacrement primordial dans la vie d’un chrétien.

Tout d’abord, nous rendons grâce pour la venue de cette fille dans la communauté des enfants de Dieu.

Que le lecteur ne s’inquiète pas. Le baptême est valide et le respect du rituel n’est pas incompatible avec un peu de pragmatisme. La formule trinitaire a bien été dite. Qu’elle ait été interrompue pour une raison très pratique et impérative ne l’altère pas. Le prêtre aurait pu tousser, éternuer, ou il y aurait pu avoir un bruit extérieur qui couvre sa voix ou n’importe quoi d’autre.

Ce qui aurait été plus gênant, c’est que le geste du rituel ne soit pas fait parce que l’enfant était trop loin du baptistère pour recevoir l’eau. Ensuite, quand un sacrement est commencé, un prêtre doit aller jusqu’au bout (il ne peut, par exemple, interrompre une messe). Donc, s’il avait commencé la formule trinitaire puis l’avait reprise en disant « Au Nom du Père, rapprochez-vous, au Nom du Père et du Fils et du St Esprit », là, pour le coup, la validité du baptême aurait été plus discutable.

Répondre