Attitude vis-à-vis des évangéliques

Quelle doit être l’attitude du catholique face aux nouvelles “églises” qui poussent comme des champignons ces dernières années. Car force est de constater que beaucoup de catholiques sont de plus en plus attirés par ses églises notamment à cause des miracles et de leur manières de prier (éclat de voix, grand geste, effets spéciaux)

L’attitude à avoir avec les fidèles de ces églises que, par simplification, nous appellerons « évangéliques », est celle de la charité. Comme d’ailleurs avec n’importe qui, quelle que soit sa religion ou son absence de religion.

Le succès de ces églises vient du fait que :

–  Elles proposent une foi forte, attestataire, sans compromis avec les idéologies antichrétiennes

–  Leurs fidèles témoignent et annoncent l’Evangile « à temps et à contre-temps » (2 Tm 4, 2), sans honte, avec fougue

– Ils connaissent bien la Bible

–  Les assemblées sont vivantes et accueillent les gens en laissant une large part à l’expérience personnelle.

Les catholiques peuvent se retrouver et coopérer avec grand profit avec les évangéliques, par exemple sur des sujets de bioéthique, sur la famille, ou vis-à-vis d’un islamisme agressif. Le dialogue œcuménique est souvent plus difficile qu’avec les autres protestants mais les urgences sur les sujets mentionnés peuvent vraiment aider : un évangélique a à peu près réponse à tout. Mais quand il se lance dans des diatribes menaçant les catholiques de l’enfer, il peut rester coi, découvrir l’humilité et même la fraternité entre chrétiens si on lui demande ce qu’il en est du Père Hamel.

Leur théologie présente bien sûr des difficultés d’un point de vue catholique. Les discussions avec eux, quand elles sont possibles, reviennent à celles avec d’autres protestants. La seule attitude dans ce cas est de se former en théologie, de lire la Bible et d’avoir le courage d’argumenter. Le Pasteur Chavel, professeur à l’Institut de théologie protestante de Paris, a expliqué en septembre 2016 que les catholiques lisaient davantage la Bible de nos jours que les protestants. Preuve que de réels progrès ont été faits et qu’il faut simplement s’y mettre.

Quant style de liturgie des évangéliques, le Renouveau charismatique a développé la même approche ouverte à l’Esprit Saint, mais de façon ordonnée et en Eglise. Il n’y a donc pas de raisons valables pour qu’un catholique parte dans une église évangélique (si cela ne masque pas une situation matrimoniale ou affective désordonnée, ce qui est souvent le cas quand on y regarde de près). Pourquoi ne pas l’inviter à une veillée de louange charismatique et lui proposer de participer à des formations sérieuses en Bible ou en théologie ?

 

 

Notez cet article