Accusation sur un prêtre innocent

Et … pour les prêtres non coupables ? Par exemple le prêtre de Outreau…

Cette question se réfère à notre article « Prêtre en faute » (https://www.reponses-catholiques.fr/pretre-en-faute/). Elle ne porte cependant pas sur le même thème. L’allusion à l’affaire d’Outreau indique une référence à la pédophilie de prêtres, ce qui n’est nullement le sujet de « Prêtre en faute ». Nous avons compris que les « relations sexuelles » qu’a ce prêtre sont entre adultes consentants et, en tous cas, c’est en ce sens que nous avons répondu.

1° Car notre réponse à propos d’une relation pédophile aurait été bien différente. Dans ce cas, pas question de prévenir discrètement le prêtre, de lui faire prendre un temps de discernement ou de l’éloigner. La doctrine de l’Eglise et sa discipline qui se sont construites au fur et à mesure à ce sujet sont claires : le prêtre est immédiatement suspendu, ne peut exercer son sacerdoce et n’est plus mis en contact avec des mineurs. Cela avant même que l’enquête canonique ne conclue à sa culpabilité ou son innocence. Le diocèse porte plainte auprès des autorités civiles et incite les victimes à faire de même.

Si, comme l’indiquait la question, la « hiérarchie » du prêtre en question est au courant, cela veut dire que l’information ne provient pas d’une confession. En effet, selon les règles de séparation du for interne et du for externe dans l’Eglise, le hiérarchique du prêtre ne doit pas être son confesseur… Et le secret de la confession doit être gardé. Rappelons cependant qu’un pédophile avouant son crime en confession ne reçoit pas l’absolution s’il ne s’engage pas à se dénoncer.

2° Sur la question du prêtre accusé à tort dans une relation entre adultes, c’est bien sûr la majorité des cas (la pédophilie concernant bien moins de 1% des prêtres en France). L’évêque du lieu doit effectivement vérifier la véracité des accusations. Ce n’est souvent pas difficile mais, dans le doute, demande de la discrétion, surtout au début. Ce peut être en effet une calomnie ou une affabulation. Si les premiers soupçons se font persistants, une enquête canonique peut être déclenchée. D’où, en tous cas, les étapes progressivement que nous avons décrites.

Accusation sur un prêtre innocent
5 (100%) 5 votes