A-t-on le droit de dire “Il procède du Père et du Fils”?

Avant toute chose, merci pour l’excellent travail que vous fournissez. Ma question est la suivante : l’Eglise romaine avait-elle le droit d’ajouter le mot “Filioque” au “Credo” ? Notez bien que ma question ne porte pas sur l’orthodoxie de cette formule, que je ne conteste en aucune manière. Elle porte plutôt sur un anathème du Concile d’Éphèse, condamnant la rédaction d’un nouveau Symbole de la foi. Comment cet anathème est-il compatible avec le “Credo” romain ?

Le Symbole de Nicée-Constantinople a été, comme son nom l’indique, rédigé en plusieurs temps et a intégré au fur et à mesure la théologie conciliaire de Nicée I et Constantinople I. Il est donc normal qu’un Credo évolue avec le travail des Pères conciliaires. D’ailleurs Le Symbole de Nicée-Constantinople est postérieur à celui appelé « Symbole des Apôtres ». Et pourtant, les deux coexistent, sont récités et sont valides.

Tout cela pour dire qu’un anathème, ça se lève et qu’il n’est pas tenable de prétendre qu’un concile fige la théologie jusqu’à la fin des temps. Les conciles suivants ont leur autorité et le Filioque, à savoir que le St-Esprit procède du Père et du Fils, a été approuvé par un autre concile, celui de Florence en 1431-1441. Du moins, les pères conciliaires orthodoxes présents ont accepté la formule « Il procède du Père par le Fils », qui est valide et équivalente dans la Doctrine catholique, en parallèle de « Il procède du Père et du Fils ».

Que les orthodoxes n’aient pas voulu ensuite entériner cette solution de compromis et que la prise de Constantinople par les Ottomans en 1453 l’ait enterrée pour des siècles ne change rien : la formulation romaine est admissible. En outre, elle est confirmée par l’Ecriture : en Jn 20, 21-22, « Jésus leur dit de nouveau: La paix soit avec vous! Comme le Père m’a envoyé, moi aussi je vous envoie. Après ces paroles, il souffla sur eux, et leur dit: Recevez le Saint-Esprit. ». (« L’esprit », pneuma en grec, est le même mot que « souffle ». Donc Jésus envoie son pneuma sur les disciples, qui est le Saint-Esprit).  Qui a le droit de dire qu’elle n’est pas valable ?

A-t-on le droit de dire “Il procède du Père et du Fils”?
4.5 (90%) 4 votes