Vénération du crucifix

crucifixion

Question: Le Christ est ressuscité des morts. Pourquoi Le garde-t-on encore sur le crucifix?

Le Christ est ressuscité des morts, mais personne n’a été témoin de sa résurrection, qui est donc irreprésentable. En revanche, Il a été exposé à la vue de tous – « élevé » dit l’Ecriture  – lors de sa crucifixion. Cet événement est, lui, représentable donc il n’y a pas de raison de ne pas le faire.

Plus profondément, ce n’est pas la résurrection seule qui nous sauve, mais bien le mouvement global de la mort pour nos péchés et la résurrection qui est source de salut. Citons, parmi les ouvrages de tous les théologiens qui ont développé ce thème, celui du catholique Hans Urs von Balthasar, La gloire et la croix, et celui du protestant Jürgen Moltmann, Le Dieu crucifié. Refuser de représenter le Christ en croix, c’est en quelques sortes escamoter sa mort sur la croix. Et nier sa mort sur la croix, c’est nier le cœur de la foi chrétienne, tel qu’exprimé dès la Pentecôte par saint Pierre : « Dieu l’a fait Seigneur et Christ, ce Jésus que vous, vous avez crucifié » (Ac 2, 36). Une foule d’hérésies anciennes (monophysisme ou docétisme) ou récentes refusent la mort du Christ sur la croix : tous les livres et films qui se construisent sur ce thème (La dernière tentation du Christ, L’affaire Marie-Madeleine, Le Da Vinci Code, etc.) conduisent donc à l’hérésie si on y accorde plus de crédit qu’une simple fiction. C’est d’ailleurs la même thèse dans l’Islam, qui ne peut accepter la mort du Christ en croix, car cela obligerait à reconnaître sa résurrection et par conséquent sa Seigneurie.

Vénération du crucifix
5 (100%) 2 votes