Prier à l’intercession de Marie

J’ai du mal à comprendre qu’on nous demande de prier Marie. Dans la Bible il n’est pas cité une seule fois de la prier mais de croire et de prier Jésus seul parce qu’il est le chemin et la vérité qui mènent au Père.

Personne ne demande de « prier Marie ». Dans la foi catholique, on prie à l’intercession de Marie, ce n’est pas la même chose : c’est-à-dire qu’on demande à Marie de relayer les prières des fidèles qui lui demandent cette aide. Dire « prier Marie » est effectivement très courant mais c’est un raccourci de langage.

Quant à dire que Marie intercède pour nous, l’Evangile de ce jour, l’épisode des Noces de Cana (Jn 2, 1-11), l’illustre totalement. Le texte ne dit comment Marie a su qu’il n’y avait plus de vin, si on le lui a dit ou si elle s’en est aperçue toute seule. Toujours est-il qu’elle intercède auprès de Jésus pour les personnes présentes, que ce soient les hôtes, les invités ou les servants. Nul ne sait ce qu’aurait fait Jésus sans l’interpellation de Marie. Mais sa réponse un peu sèche du verset 4, « femme, que me veux-tu ? Mon heure n’est pas encore arrivée », laisse entendre qu’il ne souhaitait pas intervenir. Mais il agit quand même.

Donc peut-être que le Seigneur agirait pour nous sans l’intercession de Marie. Mais Il permet de penser qu’il agit plus vite que prévu par elle. Pourquoi ? C’est la Vierge qui donne la réponse en s’adressant aux servants : « tout ce qu’il vous dira, faites-le ». L’intercession de Marie n’est valable que parce qu’elle nous conduit à Jésus. C’est son rôle depuis son « oui » à l’Ange Gabriel pour que le Salut s’incarne en elle. C’est Dieu qui sauve mais Il ne nous aurait pas sauvés si elle n’avait pas dit oui. Par ailleurs, la dévotion mariale est  totalement attestée dans l’Ecriture puisque, si elle n’est pas présente au tombeau vide, elle l’est aux moments clefs où Jésus se révèle: à la Nativité, à la Présentation au Temple, au Recouvrement au Temple, au Cénacle au moment de la Pentecôte (Ac 1, 14) et a donc reçu l’Esprit Saint comme les Apôtres, Elle est présente au pied de la Croix et donnée comme mère à l’Eglise représentée par le disciple (Jn 19, 26). Sans être nommée, elle est la Femme couronnée d’étoiles qui échappe au Dragon en Ap 12 (puisqu’il s’agit de la mère du Messie. Le Messie étant Jésus, sa mère est Marie).

Les miraculés des lieux d’apparition mariale, à Lourdes ou ailleurs, ont bénéficié de cette grâce. Personne n’est obligé de la demander. Personne n’est obligé de guérir. Personne n’est obligé de recevoir la grâce. Mais pour ceux qui cherchent Dieu, le Seigneur nous dit en ces lieux « venez et voyez » (Jn 1, 39), et, comme la Vierge l’a révélé à Ste Catherine Labouré à la chapelle de la Rue du Bac, « des grâces seront répandues sur vous ».

Prier à l’intercession de Marie
5 (100%) 1 vote