Bible et Purgatoire

J’ai lu la Bible entièrement et je n’ai jamais trouvé le mot purgatoire mais bien le paradis ou l’enfer. D’ailleurs l’histoire du riche et de Lazare est très claire soit on passe dans un monde ou dans l’autre mais pas d’intermédiaire. Qu’il ne sert à rien de faire des messes pour les morts car ils sont déjà jugés et que nous pouvons rien faire pour eux.

Il faut croire que l’auteur de la question n’a pas tant lu la Bible entièrement que ça, du moins une Bible catholique, puisqu’alors, il ou elle aurait lu le Deuxième Livre des Maccabées. Il aurait alors pu voir aux versets 41-42 du chapitre 12 que l’armée se met en prière pour le pardon des péchés de ceux qui sont morts en état de péché. Aux verset 43-45, Judas Maccabées fait offrir des sacrifices pour eux : « voilà pourquoi il fit faire ce sacrifice expiatoire pour les morts, afin qu’ils fussent délivrés de leur péché », conclut le chapitre. Un sacrifice, en régime chrétien, c’est le Saint sacrifice de l’Eucharistie, autrement dit, « faire dire une messe » pour les morts. Le terme de « peines purgatives » vient de St Augustin, ce qui a donné le Purgatoire, mais l’enracinement de cette foi est bien biblique.

L’argument de dire que le Purgatoire n’existe pas parce qu’il n’est pas dans la Bible est un classique de la rhétorique anticatholique protestante. C’est une grave erreur. Les Protestants se basent sur la Bible hébraïque et réfutent donc le Deuxième Livre des Maccabées et tous ceux de la Bible grecque, la Septante. C’est hautement problématique parce que les citations de l’Ecriture du Nouveau Testament sont généralement extraites de la Septante. Rejeter la Septante, c’est donc rejeter les Paroles mêmes de la Sainte Ecriture et du Christ lui-même, quand il cite l’Ecriture. S’agissant spécifiquement de 2 M, l’Epître aux Hébreux y fait référence (sur le chapitre 7 et la foi en la résurrection de la mère et des frères martyrs, cette fois-ci) en He 11, 35.

La parabole du riche et du pauvre Lazare dit que l’enfer ou le paradis sont des états définitifs et totalement séparés. Elle ne dit rien, ni dans un sens ni dans l’autre, sur le purgatoire. Le riche est en enfer, cela ne veut pas dire que d’autres ne sont pas au purgatoire – ou comme l’explique l’encyclique de Benoît XVI Spe salvi, en état de purgatoire, de purification, pour pouvoir ensuite rencontrer en état immaculé leur Dieu face à face.

Toujours pour citer le Christ, Il dit en Mt 12, 32 : « quiconque aura parlé contre l’Esprit Saint, cela ne lui sera remis ni dans ce monde, ni dans l’autre ». Ce qui indique que d’autres péchés peuvent être remis dans l’autre monde, donc après la mort, ce que la foi catholique appelle le Purgatoire.

Bible et Purgatoire
4.2 (84%) 5 votes